Artège

  • Simple lobby pour s'assurer une réussite sociale, danger pour les âmes, secret de polichinelle ou initiation d'une élite aux secrets de l'humanité : les francs-maçons ont toujours suscité la controverse. L'Église catholique n'a jamais caché son hostilité. Beaucoup de croyants ne savent pas réellement pourquoi, et entendent quantité de discours contradictoires à ce sujet.Serge Abad-Gallardo a passé plus de vingt ans au sein des loges du Droit humain, Ordre maçonnique mixte et international, où il a occupé diverses fonctions d'officier, notamment celle de Vénérable maître et fait partie des Hauts Grades. Revenu à la foi chrétienne en 2012, il renonce définitivement à la fréquentation des loges à ses risques et périls. Il témoigne alors de sa foi et révèle au grand jour les véritables pratiques d'une organisation qui cultive méthodiquement le secret. Pour comprendre ce que la franc-maçonnerie recouvre exactement, il expose à partir de documents authentiques les pratiques ésotériques, alchimiques et magiques mais aussi politiques dont il a été témoin, et complète ses explications à la lumière de la Bible et des enseignements de l'Église. En fermant ce livre, chacun pourra comprendre pourquoi nombreux sont ceux qui sont séduits, et surtout nul ne pourra plus prétendre ignorer les méthodes et les intentions véritables de la franc-maçonnerie.
    Serge Abad-Gallardo, ancien haut fonctionnaire territorial, signe ici son sixième ouvrage. Il a passé plus de vingt ans au sein des loges du Droit Humain, Ordre maçonnique mixte et international. Revenu à la foi chrétienne en 2012, il livre son témoignage en parcourant la France et en donnant des conférences qui connaissent un véritable succès.

  • «S'agrégeravec l'une, c'est divorcer d'avec l'autre », écrivait le papeLéon XIII à propos de l'Église et de la franc-maçonnerie. Depuis des siècles, les relations entre l'Églisecatholique et la franc-maçonnerie n'ont cessé d'être tumultueuses, voire violentes.Persécutions, excommunications, la barrière était infranchissable. Avec letemps, on a pu penser qu'un apaisement général, un climat de bienveillancemutuelle tous azimuts dans l'air d'une modernité tolérante, permettraitdésormais de vivre une double appartenance. Pourtant, du 18ème siècle à nosjours, les papes n'ont cessé de répéter et d'expliquer les raisons del'incompatibilité fondamentale entre l'idéologie maçonnique et la foi del'Eglise. C'est cette continuité, argumentée, explicitée, mise en lumière queAngela Pellicciari nous expose.Traduit de l'ItalienAngela Pellicciari est une essayiste et une historienne italienne, auteur d'une dizaine d'ouvrages. Elle enseigne l'Histoire de l'Église dans les séminaires Redemptoris Mater. Elle est également l'auteur de Une histoire de l'Église (Artège) et Martin Luther, la face cachée d'un révolutionnaire (Pierre Téqui).

empty