Le Mercure Dauphinois

  • L'histoire de la relation qui s'est établie entre Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824) et Martinès de Pasqually (+ 1774) débute en avril 1767, année où les deux hommes vont se rencontrer, lors de la réception dans l'Ordre des Élus Coëns du futur fondateur du « Régime Écossais Rectifié », époque où « l'Ordre des Chevaliers Maçons Élus Coëns de l'Univers », dont Martinès était le Grand Souverain, venait d'installer à l'équinoxe de printemps à l'Orient de Versailles sa plus haute instance, c'est-à-dire son « Tribunal Souverain ». À compter de cette date, Jean-Baptiste Willermoz va découvrir auprès de Martinès, jusqu'en septembre 1774 où ce dernier quitta ce monde à Port-au-Prince, un ambitieux programme visant à la « réintégration des êtres dans leurs premières propriétés, vertus et puissance spirituelles divines », de même qu'une doctrine spirituelle absolument originale, gravissant tous les degrés initiatiques jusqu'à celui, ultime, de Réaux-Croix, trouvant dans « l'Ordre des Chevaliers Maçons Élus Coëns de l'Univers », ce qu'il avait toujours attendu en matière de connaissances, et de surcroît la confirmation de ses espérances à propos des « mystères » subsistant au sein de la franc-maçonnerie.

  • Enfin réédité, ce livre - revu et corrigé - consacré au plus célèbre des cabarets parisiens, sous le titre" Fulcanelli et le cabaret du Chat Noir", est déjà très recherché par les bibliophiles. Le Chat Noir est indissociable de la légende de Montmartre, au même titre que le Moulin Rouge ou la Place Blanche. Ces trois noms évoquent la bohème artistique et la vie parisienne nocturne. Mais cet estaminet, à l'enseigne du chat mystérieux, ne fut-il qu'un lieu consacré à la distraction ? Ce ne semble pas avoir été le cas à en croire les confidences de l'alchimiste connu sous le nom de Fulcanelli, lequel prétendait que le Chat Noir fut le lieu de réunion d'une Diplomatie secrète, d'une Maçonnerie internationale. Et que penser de la déclaration de l'académicien Jules Clarétie préconisant que ce cabaret fasse l'objet d'une thèse ? Dans ce livre, qui fait suite à la "Langue des Oiseaux", l'auteur fait revivre toute la société de la fin du XIXe siècle et nous entraîne dans les coulisses du fantastique Théâtre d'Ombres... un théâtre très indiscret, qui révèle des silhouettes blanches parmi les noires, et qui fut l'ancêtre du cinématographe. Indiscrètes, également, les toiles de Toulouse-Lautrec, de Steinlen et de Willette, lesquelles laissent voir un même symbole, dissimulé en trompe-l'oeil ! Après les bombes littéraires, serions-nous en présence de bombes picturales ? Et la distance est-elle si grande entre les mailles des écrits tramés et celles du réseau baptisé Internet ?

  • "Soulignant ce fait, j'en viens à cette remarque d'apparence bénigne, mais que je crois capitale. Est-il vrai - surtout de nos jours - que la conception anthropologique moderne qui prive l'homme de sa dimension spirituelle, qui le prive de l'esprit, et le condamne par là à n'être que physique et psychique, que corps et âme, est-il vrai que cette conception marche" ?

  • Cet ouvrage traite du rêve lucide et comment l'obtenir grâce au rêve éveillé. Le rêve lucide est un rêve de sommeil au cours duquel le rêveur se rend compte qu'il rêve et augmente alors sa liberté d'action au sein de son univers onirique et parfois sa capacité à modifier le rêve lui-même ou à passer d'un rêve à un autre. On peut lui trouver de nombreuses applications qui vont du bien-être au développement intérieur et à la connaissance de soi. Dans cet ouvrage, l'auteur présente les moyens pratiques de maîtriser le rêve éveillé très profond et la lucidité onirique. Christian M. Bouchet a mené des recherches universitaires sur le rêve lucide depuis 1981. Au cours de cette période, il a constitué plusieurs groupes de travail pour l'exploration de la lucidité onirique. Ses recherches ont débouché sur la soutenance d'une thèse d'État ès lettres et sciences humaines.

  • Ce livre reprend les travaux d'alchimie menés par Pierre Dujols (1862-1926), philosophe, alchimiste et bibliophile averti. Il nous propose les textes suivants : commentaire du Mutus Liber, La Chevalerie (inédit), Valois contre Bourbons, et La Régénération de la Vigne. Nombreuses illustrations N&B. Précédés d'un texte de Henri La Croix-Haute.

  • Qu'est ce que la "parole perdue" ? Voici des réponses aptes à satisfaire le candidat à l'initiation comme le profane. L'auteur nous entraîne dans une quête dont le mot final se découvre au croisement que constitue l'élaboration des religions et celle de l'Alphabet.

  • Le chemin qui conduit à la Science Alchimique (ou science de la nature) est ardu. Les textes alchimiques et les fables mythologiques sont obscurs et semés de pièges. Ce livre est un guide fidèle qui nous mène dans ce labyrinthe où tous se perdent, sauf celui qui obtient le précieux Don de Dieu.

  • L'évidente présence des sources provenant de l'Ordre des Élus Coëns au sein du Régime Écossais Rectifié est l'un des points les plus intéressants qui soient, nous faisant découvrir l'origine véritable du système initiatique fondé par Jean-Baptiste Willermoz (1730-1824), qui joua un rôle fondamental au sein de la franc-maçonnerie au XVIIIème ...

  • Un livre riche, vivant, généreux et profond qui a le mérite de parler simplement des choses complexes de la tradition juive, de ses rites, de sa philosophie, de ses mythes et de son folklore. Ce livre est un pari audacieux, celui de transmettre de la façon la plus existentielle les grands thèmes de la Kabbale, c'est-à-dire l'univers mystérieux de la mystique juive. Et ceci, sans mystification ! Projet difficile qui se devait d'éviter deux écueils opposés, l'érudition technique d'un côté et la dérive new-age de l'autre. Seule l'expérience de rabbin de communauté a permis à l'auteur de trouver le ton juste. Voici donc un livre qui expose une morale plus impressionniste qu'impressionnante, par petites touches, qui souligne tous ces petits gestes et comportements qui font que la vie est toujours plus lumineuse, plus riche et plus enrichissante, plus joyeuse aussi. Le sens de la vie n'est jamais donné à l'avance, mais se découvre à chaque fois comme première fois. C'est un surgissement de nouveauté qui vient défaire le risque du déjà-su et du déjà-entendu et du déjà-compris. Voilà un livre à l'image de son auteur. Vif et brillant, grand par son humilité. Autant d'adjectifs auxquels il faut en ajouter un tout particulièrement sans lequel il n'aurait pas fait ce formidable chemin, celui d'« honnête». Grand Rabbin ayant exercé en Champagne, dans le Nord-Pas-de-Calais, en Moselle et en Provence, Jacques Ouaknin est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la doctrine et les pratiques du Judaïsme.

  • La doctrine du Martinisme, dont on retrouve les fondements dans l'Écriture sainte, puis au cours des siècles par les Pères de l'Église, sera rappelée et développée au XVIIIe siècle, en France par Martinès de Pasqually puis par son disciple Louis-Claude de Saint-Martin dit le Philosophe Inconnu qui tous deux représentent les deux colonnes fondatrices de l'édifice sacré du Martinisme.

  • "Le Bestiaire des Alchimistes" n'est pas un recueil de fables ni une cage aux bêtes, le Zodiaque n'est pas une ronde d'animaux sur la piste d'un cirque, la bête n'est pas un être privé de raison... C'est un rare mérite de l'animal de servir à déceler nos défauts et nos qualités comme à illustrer les étapes des expériences alchimiques.

  • Le nom de Baphomet évoque le plus souvent une tête effrayante, cornue et barbue qui ressemble à l'image populaire du Diable, et qui est entourée d'histoires et de mystère. Baphomet est le nom donné par certains occultistes du XIXème siècle à l'idole mystérieuse que les chevaliers de l'Ordre du Temple furent accusés, à tort ou à raison, ...

  • Qu'est-ce que le martinisme ? Qui étaient Martines de Pasqually, Louis-Claude de Saint-Martin (le Philosophe inconnu) et Jean-Baptiste Willermoz ? Quel fut leur enseignement et quelles étaient leurs écoles ? Qui sont leurs héritiers ? Qu'est-ce que l'Ordre martiniste fondé par Gérard Encausse (Papus) à la Belle Epoque et quelles sont les sociétés initiatiques qui peuvent, aujourd'hui, se réclamer du martinisme ? En se prêtant au jeu des questions pertinentes de Xavier Cuvelier-Roy, au cours de six entretiens informels, Serge Caillet ouvre un à un les grands dossiers du martinisme : le siècle des Lumières, la Belle époque de l'occultisme, les épigones de Papus, la clandestinité et l'après-guerre, les années 1960-1980, le martinisme à l'ère du Verseau. Chemin faisant, ils abordent aussi bien des thèmes connexes au martinisme et nous invitent à rencontrer ces « hommes de désir », qui ont fait l'histoire du martinisme depuis le XVIIIème siècle. Dans la seconde partie, les « annales martinistes des origines à nos jours » recensent les événements clefs de l'histoire du martinisme. Serge Caillet étudie depuis 30 ans l'histoire de l'occultisme et des sociétés initiatiques. Dans le sillage de Robert Amadou, il a publié une dizaine d'ouvrages, dont "Les Sept sceaux des élus coëns" et a fondé en 1990 l'Institut Eléazar, où il dispense des cours consacrés à l'étude de la doctrine de Martines de Pasqually et de Louis-Claude de Saint-Martin. Romancier, poète, chroniqueur, Xavier Cuvelier-Roy a taillé sa pierre dans les plus nobles traditions du rosicrucianisme, du martinisme et de la franc-maçonnerie.

  • Ce manuscrit, unique au monde, illustré de 21 aquarelles, provient du fonds ancien de la bibliothèque de Lyon. Il paraît avoir été écrit en 1620. Eugène Canseliet et Fulcanelli firent à plusieurs reprises référence à ce document. Chaque aquarelle, d'une grande beauté et pureté, représente une étape de la génération du Grand Oeuvre.

  • Ce traité de la voie sèche a des buts diamétralement opposés. Il n'est surtout pas destiné à vous faire pratiquer l'alchimie, et il se propose de vous expliquer en quoi elle consiste. Dans ce traité va être patiemment disséqué le grand oeuvre, tout d'abord dans la théorie afin de vous familiariser avec sa terminologie usuelle et de vous faire saisir l'ensemble de ses implications. Il vous sera clairement expliqué comment les auteurs ont codé leurs rapports de laboratoire.

  • Nous nous demandons parfois si la Franc-maçonnerie peut encore être ou redevenir, initiatique au sens d'une quête de l'être ? Une enquête lancée auprès de Francs-maçons de diverses obédiences francophones a montré qu'une majorité de soeurs et de frères attendaient de leur obédience un projet et un étayage initiatiques, ...

  • L'Ordre des chevaliers maçons élus coëns de l'Univers transmettait des initiations et des ordinations spécifiques, de forme maçonnique, quoique très différentes des grades maçonniques classiques. Ces initiations et ces ordinations habilitaient à la pratique d'opérations théurgiques, en quoi consistait le culte primitif, propre au sacerdoce adamique restauré par Martines de Pasqually (XVIIIème siècle). Cette école de théurgie fut celle de Louis-Claude de Saint-Martin, de Jean-Baptiste Willermoz et de quelques autres «émules», qui y recevront aussi de Martines, leur maître commun, la doctrine, apparentée au judéochristianisme, qu'ils transmettront à leur tour, l'un dans son oeuvre littéraire, l'autre dans le Régime écossais rectifié. Dans le sillage de Robert Amadou, Serge Caillet analyse minutieusement ici, pour la première fois, grade par grade, les rites de réception et d'ordination des élus coëns, à partir des documents originaux qui nous sont parvenus. Il ouvre ainsi un à un les sept «sceaux» que représentent les sept classes de l'Ordre, en décrivant dans le détail le cheminement initiatique des élus coëns. Historien de l'ésotérisme et des sociétés initiatiques, Serge Caillet est l'auteur de nombreuses études sur le rosicrucianisme, la franc-maçonnerie égyptienne et le martinisme. Il dirige également l'Institut Eléazar, qui dispense des cours par correspondance consacrés à l'étude de la doctrine de Martines de Pasqually.

  • Pendant trois ans, à l'hôpital Sainte-Anne à Paris, sous la direction de Christian M. Bouchet, Catherine Dalançon participa à un groupe de recherche sur un phénomène mal connu à l'époque, le rêve lucide, qui est un rêve de sommeil au cours duquel le rêveur sait qu'il rêve. Ce livre est né de son expérience personnelle au sein de ce groupe. Il se présente sous la forme d'un journal qui donne un aperçu des cours dispensés à Sainte-Anne et des résultats obtenus par les participants. Il ne cherche pas à tout vous dire sur le rêve lucide ni ne promet de vous transformer en maître rêveur en quelques jours. Il atteste avant tout de l'expérience d'une rêveuse au contact d'une recherche qui débutait dans les années 80 et de son évolution parmi d'autres rêveurs. À travers son témoignage, elle propose de partager des exercices ludiques destinés à développer notre créativité, à élargir notre champ d'investigation et à mobiliser ainsi nos forces psychiques. En rêvant intelligemment, vous augmenterez le potentiel créateur qui est en vous et votre personnalité s'épanouira harmonieusement. C'est bien le but de ce livre d'apprendre tout en se distrayant afin d'améliorer votre quotidien en modifiant votre regard sur la vie et retrouver ainsi la confiance en soi et la joie de vivre. Catherine Dalançon est l'auteur de plusieurs recueils de poèmes, de contes et d'ouvrages de la Tradition.

  • Au début des années 1920, deux des plus grands hermétistes et alchimistes de notre temps, Jacques-Émile Émerit et Henri Coton-Alvart, se rencontrèrent chez Pierre Dujols. Cet érudit libraire, descendant des Valois, en qui certains auteurs contemporains ont cru reconnaître Fulcanelli, leur enseigna les fondements de l'hermétisme et pratiqua lui-même l'alchimie. J.-E. Émerit était médecin, H. Coton-Alvart chimiste. Leur amitié perdura jusqu'à la mort d'Émerit. Pierre Dujols confia à Jacques-Émile Émerit un des deux manuscrits qu'il avait rédigés sur la chevalerie. Ce petit chef-d'oeuvre étudie les liens secrets qui, des troubadours aux constructeurs de cathédrales et des Templiers aux Cathares, sont à l'origine d'un parler sacré. Cette langue, dite « des oiseaux » par les initiés, puise sa conceptuelle aux sources les plus anciennes de la Grèce, de l'Égypte et, au-delà, de cet Orient des mages qui assista à la naissance de la pure Lumière : le Christ-Hermès, dont le pouvoir, clef de la gnose parfaite, rayonne au coeur des trois mondes.

  • Longtemps considérée comme un ensemble de rêveries sans consistance, l'alchimie est progressivement sortie de la confidentialité grâce à des travaux universitaires qui ont su en dégager les principales caractéristiques. Histoire des sciences, des religions, psychanalyse, autant de domaines où elle occupe aujourd'hui une place indiscutable. Dans une société où la quête du sens est de plus en plus forte, le temps est propice à un renouveau de la pensée alchimique. C'est ainsi qu'en parcourant son univers symbolique, on découvrira une démarche d'une grande originalité qui peut être reliée au fait religiueux et plus particulièrement, en Occident, au christianimse.

  • Dans cet ouvrage, l'auteur expose ses recherches sur la légende du Graal dans ses origines, ses contes, les commentaires critiques, et sur la chevalerie du Temple dans sa création, la règle de Saint-Bernard pour les moines-soldats, l'inique procès, l'attitude digne du Maître Jacques de Molay, le respect du secret des "retraits", les survivances, ...

  • Bien que des fidèles nombreux suivent Stéphane Jourdain depuis des décennies, il n'est pas du tout un gourou qui cherche à faire une secte ou à recruter quelque disciple que ce soit. Bien qu'il ait de fidèles lecteurs qui attendent chacun de ses livres, il n'est ni conférencier, ni professeur. Il a tout d'un homme ordinaire.

  • Les Templiers en Provence, la formation des commanderies et la répartition géographique de leurs biens, les Templiers dans les diocèses de Fréjus, Toulon et Riez, dans les Alpes-Maritimes, en Provence, la gestion des Maisons provençales en 1338, les Hospitaliers dans les Alpes-Maritimes, etc. En annexe, la généalogie des Durbec de Biot et la nomenclature des oeuvres de J.-A. Durbec. Ouvrage illustré.

  • Les Rois Mages doivent être considérés comme des messagers d'une Tradition Spirituelle qui traverse le temps et l'espace. La plupart des données recueillies au fil des siècles sur les Rois Mages sont chargées d'un enseignement spirituel inestimable donné par leur histoire, leur légende et les symboles qui les accompagnent

empty