Les Éditions du Net

  • Il est une tradition épistémologique déjà établie qui tient pour un acquis irréversible d'avoir séparé la métaphysique, la philosophie et la religion de la science. Inversement, il est aussi tout à fait possible de manipuler des idées sans avoir précisément à l'esprit ce qu'elles représentent. Mais pourquoi vouloir opposer par et dans une hystérie nihiliste l'évidence a-logique de l'indicible de l'irrationnel à la logique rationnelle du dicible ? Comment le scientifique peut-il observer l'univers sans être observé par l'Univers ? L'Univers n'est pas sa création. Dans le coeur de tout être humain se trouvent gravées les lettres de l'Univers : Alpha et Oméga. La découverte de l'illimité pour le scientifique est sa fulgurante rencontre avec le Mystère des Mystères. La richesse de la fécondité de la science se trouve dans ses limites, d'un point de vue ontologique : la sagesse qui consiste à reconnaître par l'Illusion cosmique l'illimité au-delà de la science, dans l'âme et avec le corps. D'où l'importance de la métaphysique immatérielle pour l'étude de l'objet de la science. En attendant la Danse de l'Horloge galactique commence par la circulation énergétique du Point Zéro.

  • Savez-vous que notre langue française écrite est codée ? Que l'homme n'a jamais été le concepteur et le responsable de ce code ? Ce livre va vous permettre de le découvrir et il y a de quoi en être bouleversé. En effet, en enlevant le voile qui recouvrait notre écriture c'est à dire en procédant au décodage qui est on ne peut plus simple, un monde nouveau déjà inscrit, déjà présent va émerger. Et ce monde écrit du français qui nous attendait nous délivre une information confondante de précision, de profondeur et de... foi en Jésus Christ ! C'est un fait : le français est codé dans ses mots et ses phrases mais le code ne parle que du seul Jésus Christ, se focalisant sur sa Sainte Passion mais aussi sur Son Retour imminent dans la gloire. Ce livre va vous prodiguer cette information lumineuse d'autant plus urgente à connaître que nous sommes aux temps apocalyptiques annoncés par les prophètes et... par le code !

  • De tous temps, l'humanité s'est contemplée, comme le suggère Alexis Carrel, à travers des verres colorés par des doctrines, des croyances et des illusions. Ce sont ces notions fausses ou inexactes qu'il importe de supprimer. L'homme conscient est l'homme de ce XXIème siècle, le dernier avatar de l'espèce, ainsi que l'atteste Jacques Henri Prévost, dans son livre, Le Pèlerin d'Éternité. Mais les fonctions primitives que l'homme intègre n'ont pas disparu dans les abîmes du temps. Elles sont seulement masquées par des artéfacts qui dotent les facultés de cognition et de conscience. Les gisements de pensées, les modes de fonctionnement antécédents sont enfouis dans le corps et dans le mental, d'autant plus profondément qu'ils sont plus antiques. Ils sont d'autant plus éloignés du champ d'investigation de la conscience qu'ils sont plus archaïques. L'homme apprend, et apprendra surtout plus tard, à s'élever au-dessus de toutes les douces tyrannies des plaisirs mondains, des souffrances morales, des affres psychiques et de certaines lois religieuses et à devenir une loi par lui-même, en devenant d'abord sage par la connaissance des sottises de ses semblables, de leur ignorance d'eux-mêmes, ensuite un humble agent de la Divinité qui exprimera dans tous ses actes sa Volonté et son Amour : "Ô Dieu. Je l'accomplirai avec joie. Oui, Ta loi est en mon coeur". N'est-ce pas que pour Socrate, "les vrais philosophes s'exercent à mourir" ? Le repos en soi, la veille lucide et tranquille permettent à celui qui s'y adonne de percer le mystère de la mort. Cela à dire la Vie du Mystère des Mystères. Nos Rayons d'Or et d'Argent sortent du Foyer qu'est le Coeur du Chrétien, quand il a dominé sa personnalité, quand il a offert au Christ sa vie, son âme, ses forces et que pour servir il a tout "délaissé" par son Identité et pour elle. Ces Rayons viennent de Dieu emportant avec eux l'injure ou la haine pour laisser en échange, Humilité et Amour. En quoi la pensée de l'Amour nous interroge-t-elle sur les limites de la pensée ?

  • Nous tenons à rassurer nos lecteurs sur l'objectif de cet ouvrage. Celui-ci, doit être compris comme ne relevant que d'un intérêt purement intellectuel et profondément culturel, dont la curiosité pour les écrits mystérieux et ésotériques d'un homme de la Renaissance Française, reste le moteur essentiel. Si la lecture de cet ouvrage ne demeure pas dangereuse en elle même, s'essayer à l'utilisation des « Recettes » qu'il contient est à proscrire et à rendre tabou. Loin d'être une Ode à la Sorcellerie Démonologique et Pentacluède, ce livre ne doit donc pas pour autan, tomber entre toutes les mains. Jamais personne, ne doit utiliser les pages de cet ouvrage dans un but d'Appel ou de tentative d'utilisation des « Êtres qui attendent derrière la porte ». Dans ce sens, reprenant les paroles du Sorcier Jean Albert Adelgreif, nous ne pouvons que souligner qu'« il vaut mieux ne pas croire aux pouvoirs des Pentacles, plutôt que de s'y abandonner ».

empty