• Dans le Vent de l'Histoire...
    Depuis 1992, les Éditions du Triomphe font revivre les séries mythiques de notre enfance et découvrir de nouveaux auteurs, en particulier dans la collection Le Vent de l'Histoire.
    Renaissance pour une pléiade de dessinateurs...
    Blanchard, Breysse, Brochard, Bussemey, Chery, Cuvillier, Dubois, Forget, Gervy, Gloesner, Herboné, Iessel, Jijé, Jordic, Marie-Mad, A. d'Orange, Pesch, Pétillot, Pierdec, Probst, Quimper, Rigot...
    ... Et création de nouvelles séries.
    Balsa, Bar, Berteloot, Capo, Cenci, Chardez, Corteggiani, Declercq, Evrard, Faure, Garcia, Glogowski, Goux, Jarry, Le Honzec, Mankho, Michaud, Trolley, M. Uderzo, Vassaux...
    Le BDM revient sous sa forme la plus complète, augmenté d'environ 25 000 nouveaux albums.

  • Tintin

    Jacques Langlois

    Décembre 1960 : le jeune Jacques Langlois envoie ses dessins imités de Tintin à Hergé. Il n'imagine alors pas entamer avec le dessinateur une correspondance qui durera plus de vingt ans et lui donnera l'occasion de le rencontrer plusieurs fois. Témoin privilégié de nombreux événements dans l'univers de Tintin, l'auteur rend ici un hommage très personnel au héros et à son créateur en feuilletant, en même temps que les vingt-trois albums de la collection, celui de ses souvenirs.
    Qu'est-ce que la "tintinologie" ? Quelle est la genèse des personnages de la saga ? Un Tchang peut-il en cacher un autre ? Le général de Gaulle avait-il vraiment fait du reporter son "seul rival international" ? Quel avenir pour Tintin ? Répondant à bien des questions que suscite un tel monument de la bande dessinée, ce Petit éloge de Tintin fera pour plus d'un lecteur l'effet d'une madeleine de Proust.
    Né en 1950, Jacques Langlois a travaillé dans une société opérant au pays de l'or noir puis dans des entreprises créées sur la toile (mystérieuse) d'Internet. Ancien vice-président et toujours administrateur de l'association Les Amis de Hergé, il est devenu au fil du temps un collectionneur et un exégète de l'oeuvre du dessinateur.

  • Le manga, ou bande dessinée japonaise, est le reflet d'une culture millénaire. Plus qu'une culture populaire, c'est un art universel.
    Avec ses styles composites et ses différents niveaux de lecture, il dialogue avec la peinture, la littérature, le théâtre, le cinéma et l'audiovisuel de l'archipel nippon... L'art du manga est né d'une longue conversation entre civilisations orientales et occidentales. Aujourd'hui son influence est internationale. C'est l'un des phénomènes majeurs de la culture populaire globalisée. Il irrigue le cinéma, le design, la peinture, le jeu vidéo...
    Cette introduction à l'art à l'histoire du Manga se poursuit par une sélection critique : 100 chefs d'oeuvre du manga (disponibles en français).

  • Devenu l'un des auteurs emblématiques de la "nouvelle bande dessinée" , et avec plus de 160 livres à son actif, Lewis Trondheim s'est essayé à tous les genres. Il est aussi membre fondateur de l'Oubapo (Ouvroir de bande dessinée potentielle), cofondateur de l'Association, et dirige la collection "Shampooing" aux éditions Delcourt. Il a contribué à la création du SNAC BD (syndicat des auteurs de bande dessinée) et a inventé le "Fauve" devenu la mascotte du festival d'Angoulême, manifestation qui l'a couronné de son Grand Prix en 2006.
    Cette carrière d'une richesse remarquable le place au carrefour de toutes les évolutions récentes de la bande dessinée. D'habitude peu enclin aux interviews et aux apparitions médiatiques, Lewis Trondheim s'est cette fois longuement entretenu avec Thierry Groensteen, théoricien et historien de la bande dessinée, et ami de longue date. Le texte qui en résulte éclaire non seulement un parcours artistique aux avant-postes de la création contemporaine, mais également une personnalité intègre, un esprit agile et inquiet, un tempérament joueur.
    Ce recueil d'entretiens, illustré de nombreux documents rares ou inédits fait le bilan - provisoire - d'une carrière étonnamment féconde. Enrichi du témoignage d'une dizaine de proches de Lewis, cet ouvrage paraîtra à l'occasion de l'exposition rétrospective "Lewis Trondheim fait des histoires" présentée au musée de la Bande dessinée d'Angoulême de janvier à mai 2020.

  • Au sommaire des bandes dessinées :
    Jules César, Christophe Colomb, Victor Hugo, Zinédine Zidane...

    Et plus précisément :
    * Antiquité : Ramsès II, Alexandre le Grand, Qin Shihuangdi, Jules César, Cléopâtre, Jésus.
    * Moyen Âge : Pakal le Grand, Charlemagne, Erik le Rouge, Marco Polo, Avicenne, Guillaume le Conquérant, Aliénor d'Aquitaine, Mansa Moussa, Jeanne d'Arc.
    * Renaissance : Christophe Colomb, Léonard de Vinci, Catherine de Médicis, Henri IV, Galilée.
    * Temps modernes : Louis IX, Molière, Kangxi, Ann Bonny, Mozart, Toussaint Louverture, Louis XVI.
    * XIXe siècle : Napoléon, Victor Hugo, Charles Darwin, Louis Pasteur, Sitting Bull, Thomas Edison, Alexandre Graham Bell, Vincent Van Gogh.
    * XXe siècle à nos jours : Roald Amundsen, Henri Matisse, Charlie Chaplin, Charles Lindberg, Mohandas Gandhi, Albert Einstein, Charles de Gaulle, Ann Frank, Nelson Mandela, Rosa Parks, Elisabeth II, Jane Goodal, Alan Turing, Youri Gagarine, Michael Jackson, Barack Obama, Zinédine Zidane, Malala.

    Soit plus de 50 BD complétées par 150 fiches rédigées sur d'autres grands personnages de l'Histoire.

  • Peut-on parler de maîtres de la bande dessinée comme on parle de maîtres en peinture ? Est-il possible d'envisager le neuvième art comme un territoire mondial dont les principes esthétiques sont le manga, les comics et la bande dessinée européenne ?
    Ce livre, à travers un choix subjectif de soixante-quinze scénaristes et dessinateurs du monde entier, affirme que ces créateurs font eux aussi partie de l'histoire de l'art.

  • En couverture de ce numéro, un dossier The Promised Neverland et le renouveau du shônen ! On vous parle des dernières sorties anime. Retrouvez également les entretiens de Shinji Aramaki et Kenji Kamiyama, ainsi que de nouvelles rubriques POURQUOI ? et FIGURE DE PRO !Au sommaire de ce numéroDOSSIER LE RENOUVEAU DU SHÔNEN - THE PROMISED NEVERLAND- Véritable renouveau ou simple cycle ?- Le public- Les auteurs de shônen- Séries qui s'achèvent : la fin des récits... sans fin ?- Les Français et le shônen- Renouveau ou effet de loupe ?- The Promised Neverland- Chainsaw Man- L'Attaque des Titans- Jujutsu Kaisen- Sword Art Online- My Hero Academia- Et demain ?FOCUS- Voyage au pays de Cosmic Group- Andarta, petite déesse qui deviendra grande- Shibuya Production- Anime News Network- Les cartoons, pionniers de la toile- Petit Vampire- Entretien - Joann StarON A VU !- Josep- Phil Tippett- DECA-DENCE- Denno Coil- Futuriwa Precure- The God of High School- Japan Sinks 2020- Re : Zero - Starting life in another world -- My Hero Academia Heroes rising- Calamity- Les Enfants du temps en DVD- Maquia- Fritzy une vie allemande d'avant- Great Pretender- Ronja, fille de brigandENTRETIENSEn sortant de l'école partie 2SÉANCE STUDIO- Studio TriggerENTRETIENShinji Aramaki et Kenji KamiyamaJEU VIDÉOThe Last of us partie IIL'ANIMATION DANS LA PUBNescaféFIGURE DE PROSantiago MontielPOURQUOI ?Parle-t-on d'image par seconde ?TROUVAILLESéoul StationMUSIQUEFermez les yeuxHUMEURLe mot de la fin

  • Retrouvez au sommaire de ce numéro des dossiers :- Aya et la Sorcière, le dernier film du studio Ghibli (en couverture)- Girls power, avec Burn the Witch, Sakura et Hanyo No Yashahime- L'Attaque des Titans saison finale- Manga, anime, écologie !Mais aussi : une recette inspiré du Vent se Lève, un entretien avec Reno Lemaire, Dreamland, les chroniques manga, la rubrique jeux vidéo (entretien Final Fantasy XIV Shadowbringers), un reportage sur l'hiver au Japon, la rubrique Akihabara, la sélection musique et les dessins des lecteurs.AnimeLand Xtra est le petit frère d'AnimeLand le 1er magazine sur le manga et l'animation depuis trente ans. Il s'adresse à un public plus jeune et traite de l'acutalité du manga, de l'anime et du Japon. 6 posters inclus

  • Le dessinateur Hugues Micol nous raconte le film « Phantom of the Paradise » sorti sur les écrans en 1974. C'est l'année du Watergate, du désengagement américain au Viet Nâm. Avec cet opéra rock foutraque, Brian De Palma signe une fable caustique, sombre et truculente sur les États-Unis.

  • Expérimentation

    Collectif

    • Samandal
    • 11 Janvier 2019

    Quatre scénaristes écrivent 4 textes pour une histoire de 8 pages. Ils sont traduits et adaptés en BD en 4 versions par 4 dessinateurs différents : versions arabe, française, anglaise et muette. Les auteurs proviennent principalement des scènes de BD beyrouthine et genevoise.

  • Topoïï

    Claire Nicolet

    Topoïï a pour fil conducteur les bâtiments et constructions qui remplissent les visions des êtres urbains. Parfois, ces constructions sont le support de jeux de couleurs et de lumières, réels ou rêvés. Souvent, c'est un simple détail, relevé au détour d'un dessin, qui se déploie ensuite sur une page entière, dans cette narration abstraite propre aux Topoï.

  • De Botticelli à Picasso en passant par Van Gogh, découvrez les toiles de maître comme vous ne les aviez encore jamais vues ! Au fil des 112 pages de ce magnifique livre illustré, apprenez-en davantage sur ces classiques et laissez-vous surprendre par l'alliance surprenante du manga et des peintures iconiques au travers du regard de plus d'une quarantaine de mangaka et d'illustrateurs japonais.

    Sur commande
  • L'ouvrage confronte le roman antique de Pétrone, le Satiricon, au dessinateur talentueux qui l'a adapté, Blutch. L'album, rebaptisé Péplum, sort en 1997 aux éditions Cornélius après bien des aléas.
    « Je n'ai jamais voulu suivre la trame du livre, ç'aurait été complètement inutile, mais j'ai tout de même cherché à traduire la -poésie de cette langue - de la traduction que j'avais en tout cas.» Un livre sur la création artistique, dans la veine du Flaubert-Druillet.

  • AKIRA EST UN SÉISME. UNE RUPTURE. UNE EXPLOSION.

    Catalyseur d'une époque, d'un monde qui ignore encore sa déchéance, l'oeuvre visionnaire de Katsuhiro Otomo est le tournant de l'industrie du manga.

    D'abord dans son propre pays, le Japon, par son impact graphique et scénaristique sur toute la génération d'artistes post-Akira qui assimilera son sens du détail, son réalisme et ses perspectives vertigineuses, mais surtout par son rayonnement international, qui propulsera la bande dessinée et l'animation japonaises sur le devant de la scène dans de nombreux pays, et en particulier la France, piétinant comme il se doit la vieille idée selon laquelle le dessin animé est réservé aux enfants.

    Ce livre est une plongée dans le bouillon de culture radioactif qu'est la puissance créatrice de Katsuhiro Otomo, depuis les débuts, déjà détonnants, du mangaka jusqu'à la consécration Akira. Découvrez les thèmes et influences de cette oeuvre fondamentalement antisystème en explorant ses aspects socio-économiques ou tout simplement littéraires. L'auteur de cet ouvrage sonde le phénomène, des racines aux frondaisons et analyse pourquoi Akira est, avant tout, une oeuvre purement japonaise.

    Bienvenue en 2019... et replongez avec nous dans le choc Akira, le manga qui a tout changé.

    Sur commande
  • L'expression de « rapport texte-image », si courante, recouvre une multitude de sens et de non-dits. Ce livre cherche à gratter la surface de ce terme pour nourrir une pratique d'auteur mariant les mots et les images, qu'il s'agisse du domaine du graphisme, du dessin de caractères, de l'illustration, de la bande dessinée...
    Le phylactère - la « bulle » de la bande dessinée - est justement la porte d'entrée idéale pour explorer les rapports ente le texte et l'image. Centrée sur la bande dessinée, cette étude se veut néanmoins un inventaire vaste et éclectique des rapports entre le pictural et le verbal. Des vases antiques aux lettrages des comics, de l'alphabet phénicien à la bande dessinée américaine, sans oublier les enluminures, ce livre dresse un inventaire foisonnant de possibilités graphiques, tant dans les dispositifs d'intégration du texte à l'image que dans les choix de typographie et de lettrage.
    Un ouvrage qui se révèle être une véritable source d'inspiration, de questionnements et de renouvellement, en accord avec l'idée du dessinateur Art Spiegelman, pour qui « le futur de la bande dessinée se trouve dans le passé ».

  • L.L. de Mars mobilise l'utilisation du lieu-commun de "grand public" comme révélateur d'une perspective idéologique capitaliste, en ce qu'elle sous-entend par avance les attentes prétendument nécessaires à toute création pour atteindre - en la flattant - l'audience la plus étendue possible

  • La revue Hors Cadre[s], créée en 2007, est unique dans le paysage éditorial. Centrée sur l'album et les littératures graphiques, elle offre des dossiers thématiques de grande qualité, réunissant les meilleurs spécialistes du domaine dans une écriture accessible, agréable, claire et mise en pages avec une iconographie riche et dynamique. Les séries éditoriales sont au coeur de l'histoire et de la réalité commerciale actuelle de l'album comme de la bande dessinée. Ce vingt-deuxième numéro de la revue se penchera sur tout ce qui vient contrarier ou détourner ce phénomène : séries interrompues, reprises ou prolongées, récupérées ou parodiées, montée en puissance du one-shot ou encore nouvel usage de la série dans les littératures illustrées ... Anaïs Vaugelade sera interviewée tandis que Michel Galvin s'emparera de la carte blanche. La rubrique « World of image » sera consacrée à la production au Québec et la couverture signée Aurélien Débat.

  • Dans ce 2e opus pamphlétaire de L.L. de Mars, après Bande dessinée et grand public, l'auteur s'attaque avec l'intensité qu'on lui connaît à démonter par le menu les vaines tendances majoritaires de l'exposition DE bande dessinée (scénographies réalisant en volume « l'univers » d'un album, fétichisation de la planche...), pour déployer ici par un texte critique les possibles de l'exposition EN bande dessinée.

  • Hergé est né en même temps que le cinéma. Dès son plus jeune âge, il se passionna pour le 7e art, et ses « expériences cinématographiques » le marquèrent pour toute son oeuvre. Il affirma plus tard : « Je considère mes histoires comme des films », en précisant ses acteurs favoris : Charlie Chaplin, Laurel et Hardy, les Marx Brothers, etc., et en mentionnant plusieurs influences cinématographiques précises.
    Bob Garcia a mené l'enquête pendant plus de vingt ans et visionné des centaines d'heures de films. Après s'être intéressé aux origines de la culture cinématographique du jeune Hergé, puis aux genres, acteurs et réalisateurs qui l'ont inspiré, il a recherché les films qui furent déterminants dans la création de chacun des albums et livre ici de nombreuses références et influences inédites et stupéfiantes.
    Autant d'invitations, pour les cinéphiles et les tintinophiles, à jeter un nouveau regard sur le travail d'Hergé.

  • À la une, Enki Bilal. Longue interview à l'occasion de la sortie du tome 2 de BUG Un hommage à Tomi Ungerer Un focus sur deux artistes suisses Helge Reumann et Frederik Peeters Un portfolio graphique sur le Blake & Mortimer de François Schuiten Une interview croisée entre Marie Desplechin et Posy Simmonds Des entretiens long format avec Guy Billout et Jacqueline Duhême Une rencontre avec Françoise Pétrovitch Frédéric Poincelet interroge Ugo Bienvenu Et aussi : l'architecte Paul Chemetov, l'affichiste Michel Bouvet, le peintremusicien CharlElie Couture, le peintre Antonio Seguí Les 7 péchés capitaux par l'artiste canadien Pol Turgeon Nos coups de coeur du mois : Mathias Lehmann, Marie Pommepuy, El Don Guillermo, François Morel et Pascal Rabaté, Gilles Paris et Aline Salko Et toujours : Le poème de Jodorowsky illustré par Gérard Dubois et La carte blanche à Lionel Koechlin

empty