• La pesanteur et la grace

    Simone Weil

    • Pocket
    • 1 Novembre 1991

    Partie de la philosophie pour entrer en religion, née dans une famille d'origine juive pour se rapprocher du christianisme, Simone Weil a suivi un parcours étonnant, qui la mènera d'un statut de jeune fille de la bourgeoisie aux confins de la plus atroce misère matérielle. Animée d'une soif absolue qui la fait vivre -comme d'autres vivent de pain- , elle rend compte, dans ses écrits, de cette aventure exceptionnelle. "La pesanteur et la grâce", recueil de ses pensées, de ses réflexions les plus intimes, témoigne de cette exigence et de ce destin. Conçu comme une succession de réflexions sur des thèmes variés, mais dont la cohérence est frappante, ce livre constitue une remarquable initiation à son oeuvre.

  • Il était une fois.
    Dans un royaume lointain, un jeune prince est victime d'un terrible sort : son coeur, enveloppé d'une gangue de cristal, ne peut ni vibrer ni aimer. Seul un feu d'amour brûlant permettrait de le libérer. Alors qu'il est en âge de se marier, et malgré tous ses efforts, aucune femme ne lui inspire cette passion. C'est ainsi qu'il décide de partir sur les routes du monde, à la recherche de celle qui le délivrerait du maléfice. Semée de bien des obstacles, sa quête l'amène à méditer sur le sens de la vie, mais aussi à découvrir le redoutable secret qui pèse sur sa naissance.

    Quand Frédéric Lenoir se penche sur le coeur des hommes, il nous livre un conte initiatique universel pour petits et grands.

  • VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015, une date gravée à tout jamais dans le coeur de Sylvie et Erick Pétard. Celle d'un avant et d'un après. Avant, une famille heureuse, des parents qui ont patiemment construit, par une vie de labeur et de service, un bonheur qui les comble : deux filles qui rayonnent, un métier qui les passionne. Après, le néant, Marion et Anna fauchées par les balles des terroristes dans la nuit d'horreur des attentats de Paris, Sylvie et Erick condamnés à la peine perpétuelle du chagrin et de l'injustice. Ils racontent ces heures terribles du vendredi noir et des jours d'après. Et pourtant, du creux de leur blessure a pu sourdre une source de Vie et l'espérance chrétienne de retrouver un jour leurs filles. Ils nous confient le cheminement qui les a conduits de prières en lectures et en rencontres à cette paisible certitude.

  • L'appel du royaume : sur les pas de soeur Emmanuelle, ma vie au service des chiffoniers du Caire Nouv.

    Je ne crois pas que les gens sont merveilleux, je le vois. Je ne crois pas que ce qu'ils font est merveilleux, je le constate. Qui aurait pu penser qu'une ville s'élèverait là où il y avait une affreuse décharge ? Soeur Emmanuelle disait souvent : « Il n'est pas interdit de rêver ». Son rêve éveillé a fait des merveilles. Le rêve a été plus fort que la misère. L'amour plus fort que la mort.
    Pourquoi écrire mes souvenirs ? A quel titre ? Je ne suis pas Oum Kalsoun ni le président Nasser ! Chez vous Churchill et De Gaulle ont écrit leurs mémoires, mais c'étaient des grands hommes. Je ne suis ni Albert Schweizer ni Alexander Flemming, je suis un médecin parmi d'autres. Parmi des milliers de médecins égyptiens qui font quotidiennement leur travail. Ma vie ne vaudrait pas d'être contée si, en rencontrant Soeur Emmanuelle, je n'étais devenu un petit instrument au service des plus pauvres dans la main de Notre Seigneur.
    C'est Lui en effet qui m'a guidé vers elle. C'est la Divine Providence qui m'a fait rencontrer ma grande amie et modèle. Et c'est cette histoire que je vais raconter.

  • « J'ai voulu écrire ce livre car on me pose tant de questions sur mon chemin spirituel, ma foi, ma prière, mon lien d'amour avec Dieu. J'ai souhaité raconter et partager. Admirer aussi les êtres qui m'ont guidé et inspiré.
    Dieu est si présent, si actif dans nos vies que tout est possible. À n'importe quel moment, à n'importe quel âge, qu'on soit riche ou pauvre, homme ou femme, pratiquant ou pas, bien portant ou malade, oui, tout est encore possible. Il nous faut juste nous ouvrir, nous offrir à Lui ».

    Michael Lonsdale

  • Quand Kwong Kuen Shan s'installe au pays de Galles, elle se sent isolée et malheureuse. Son seul compagnon ? Healey, le chat de leurs voisins qui viennent de déménager.
    Healey a en effet décidé de faire le chemin inverse afin de retrouver la colline galloise où il a grandi. Et il se met en tête d'apprivoiser Kuen Shan...
    Pour la première fois, Kwong Kuen Shan dévoile l'étonnante histoire de sa passion pour les chats - elle qui en avait une peur panique !
    Agrémenté d'aquarelles originales, ce récit est une ode à nos amis à moustache - l'histoire d'une anxiété vaincue et d'un amour désormais sans limite.

  • L'exorcisme... au quotidien : entretiens Nouv.

    Le prêtre exorciste n'est ni magnétiseur ni psychologue. Il n'a pas de pouvoir surnaturel. Il est un ministre de l'Église. Homme de Dieu, Henri Gesmier, qui refuse de voir le diable partout, inscrit sa pratique dans une démarche de foi. Car il n'y a rien de magique pour celui qui croit. Tout en étant au plus près du Christ, l'exorciste est une main tendue vers ses frères en souffrance ; adjuvant dans leur combat contre le malheur, il se fait délivrance quand il offre la prière de bénédiction.
    Voici le témoignage du chapelain du Sanctuaire du Mont Saint-Michel, prêtre exorciste.
    Un écrit captivant, qui livre aussi le voyage intérieur de ceux qui font appel à lui, de la croyance du « possédé » à la foi du sauvé, et dont la force et l'authenticité relèguent dans l'arrièrecour spectaculaire des histoires pour enfants les idées reçues sur cette pratique.
    Un éloge de l'écoute au coeur de l'épreuve et de l'accompagnement spirituel. Et, déjà, mise en mots, la promesse d'une libération pour ceux qui questionnent le mal et son action dans le monde, dans leur vie.
    Un livre qui fait du bien.

  • On aurait pu croire éteintes les grandes voix catholiques. En voici une qui sort des décombres pour tonner que Dieu est Dieu dans ce livre qui répond enfin à la crise spirituelle que traversent l'Église, la France et l'Europe.
    Rompant avec la logique de l'excuse, récusant la dissolution comme la crispation, révoquant les tentations de la naïveté et de la médiocrité, Jean-Pierre Denis dresse le plus lucide et le plus implacable des constats sur la déchristianisation. Et y voit une chance pour l'Évangile qui jamais ne s'impose et qu'il faut sans cesse apprendre à recevoir.
    C'est à une foi attestataire, tissée dans le témoignage intime de sa vie, qu'il en appelle ici. Une attestation qui fait fi des préjugés établis, qui se nourrit des rencontres improbables, qui sait être attentive aux signes prophétiques. Et qui, sans être donneuse de leçons, en revient immanquablement à l'unique testament du Golgotha et de Pâque, source de la seule contre-culture qui soit réellement subversive.
    Porté par une plume parfois aiguë, souvent inspirée, toujours sensible, ce récit d'une émancipation qui est aussi un manifeste de la libération s'adresse à chaque homme et chaque femme d'aujourd'hui qui se sentent prisonniers de la tragédie d'exister. Et veulent s'en affranchir.

  • Qu'est-ce qu'un chrétien est obligé de faire ? Qu'est-ce qui lui est interdit ? Et qu'est-ce que cela signifie pour ceux qui ne croient pas ? La morale a aujourd'hui mauvaise presse, mais ce questionnement est plus présent que jamais. Les prêtres le savent bien, à qui on ne cesse de poser ce genre de questions. Ceux qui les posent ne sont pas des névrosés, mais des personnes estimables - croyants ou non croyants - qui s'efforcent de bien vivre, de bien faire, et qui pour cela se débattent de leur mieux avec le grand bazar contradictoire de leurs désirs, de leurs convictions, de leurs attachements, de leurs devoirs, de leurs envies, de leurs fatigues, s'efforçant de faire rentrer le réel compliqué dans des catégories simples : le permis, le défendu, l'obligatoire.
    Dans un des livres les plus courts de la Bible, la lettre qu'il écrit à son ami Philémon à propos de la liberté d'un esclave, l'apôtre saint Paul ouvre pourtant un tout autre chemin : celui d'une authentique et exigeante liberté, sous la conduite de l'Esprit Saint.
    C'est ce chemin magnifique que ce livre redécouvre.
    Dominicain vivant au couvent du Caire, Adrien Candiard est notamment l'auteur de Veilleur, où en est la nuit ?, Comprendre l'islam, ou plutôt : pourquoi on n'y comprend rien, et Quand tu étais sous le figuier... Il est l'une des voix majeures de la spiritualité d'aujourd'hui.

  • Un hymne à la vie et à notre humanité .
    Éric Dudoit accompagne depuis plus de vingt ans les patients en soins palliatifs au centre hospitalier universitaire La Timone. Avec sensibilité et délicatesse, ce « psy mystique » dévoile les instants partagés avec les personnes au seuil du grand voyage. Ses mots parlent à l'âme de chacun au moment où elle va poursuivre son chemin et quitter son enveloppe de chair. Se dessine alors sous nos yeux un monde d'espérance empreint d'humanité, où le temps et l'espace s'effacent pour laisser place à l'éternel présent.

    Ce livre est une invitation à quitter notre mental pour descendre dans l'énergie du coeur, là où se nichent notre humanité et ce qui nous relie de façon universelle. L'accompagnement est un acte d'amour pur.

  • Uand les compagnons de l'invisible se font remède à la solitude et à la maladie En ce nouveau millénaire, il semblerait que la confiance envers les techniciens de la santé ait besoin d'être équilibrée par les antiques dévotions. « Si la science n'y perd rien, les malades y gagnent beaucoup. » Ce manuel présente de façon divertissante les saints vers qui diriger nos prières lorsqu'on souffre d'otites, de douleurs lombaires ou que l'on est affublé de disgracieuses verrues... Bourré d'anecdotes, de récits truculents toujours attestés, il décrit les conditions originales qui ont valu aux saints guérisseurs d'être invoqués.
    Un index des lieux de dévotion à travers toute la France, une liste des saints et les maladies qu'ils soulagent complètent ce malicieux manuel. La préface replace les dévotions dans une perspective théologique rigoureuse mais bienveillante.

  • Ils vivent enchaînés : une vie à libérer les Nouv.

    Le Bénin reste largement imprégné de croyances animistes et de culte vaudou.
    Aussi la maladie mentale y est perçue comme le fruit d'une possession démoniaque, dangereuse pour tous.
    Objets de honte, de dégoût et de terreur, les malades mentaux sont pour la plupart mis au ban de la société et, pire, entravés aux arbres comme des bêtes sauvages, avec des chaînes.
    Un homme pourtant s'est levé il y a trente ans pour déplacer les montagnes de peur, de honte et de souffrance qui écrasent les plus meurtris d'entre les malades.
    Simple garagiste de formation, rien ne le prédestinait à cette existence. Une succession d'épreuves le conduisent au bord du suicide, la foi le retient au dernier moment, la certitude que Jésus guide sa vie fera le reste. Depuis trente ans, avec son association la Saint-Camille désormais active dans quatre pays, et à travers des conférences à travers le monde, il remue ciel et terre pour ces damnés vivants. En lisant le récit de sa vie, on ne peut s'empêcher de penser que l'on a croisé un véritable saint...

  • Vivre en mortel Nouv.

    Avec la pandémie de la covid 19, notre société a brusquement redécouvert la présence de la mort, signe de notre humaine fragilité, la nécessité aussi d'accompagner et de ritualiser les derniers moments... et ce d'autant plus que cela ne fut pas toujours possible.
    Dans son premier livre, Christian de Cacqueray évoquait surtout le sens de sa mission au sein du Service catholique des funérailles. Il propose ici un livre plus personnel sur le sujet et nous fait part de ses convictions fortes face à la mort et la vie. Quels bouleversements a-t-il vécu dans ce nouveau contexte ?
    Comment en est-il venu à ce travail d'accompagnement des familles, suite au décès d'une proche ? Comment vit-il sa foi au quotidien, renouvelée à travers la pratique des Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola ? Comment cela rejoint-il des préoccupations présentes chez lui dès l'enfance ?
    Ponctuant son texte de réflexions et de récits, mais aussi en retournant à l'Évangile, l'auteur invite à ne pas craindre la mort, mais à avoir dans ce passage une ouverture vers la vie.

  • Fonctionnaire au Vatican, voilà vingt ans que le narrateur instruit des requêtes en béatification, tout en reconnaissant que les saints n'inspirent plus grand monde. Sa rencontre avec l'envoûtante Laure l'amène à délaisser les martyrs et les archives poussiéreuses de Rome pour leur préférer d'autres modèles : des hommes et des femmes ayant choisi d'ériger leur désir en vocation, jusqu'à tout sacrifier.
    Fasciné par ces mythes contemporains que la société tient en marge, le narrateur explore de nouvelles frontières, hors des villes et de l'Église, mais aussi hors de sa propre vocation... Au risque de précipiter sa chute.

  • Montre-moi ton visage

    Véronique Lévy

    L'itinéraire spirituel d'une convertie à l'Évangile aux racines juives et à l'éducation sécularisée.

  • Attention chute d'anges : pourquoi le pangolin aussi monte au ciel ? Nouv.

    Du latin, cadere (tomber) nous avons su tirer bien des termes chagrins : déchéance, cadavre, chute ou méchant. Mais c'était sans compter la chance et le cadeau. Chance de l'homme de n'avoir pas péché le premier, car l'ange mauvais, devenu serpent et tentateur, précède Adam et Ève dans le jardin d'Éden. Êtres de lumière, les anges éclairent toute chose sous un jour nouveau. La bible et la plus ancienne tradition chrétienne sont étonnamment disertes à leur sujet, on aurait tort d'ignorer leurs révélations pleines de sagesse.
    Un essai singulier, passionnant, qui apporte la preuve par l'ange, l'explication du chaos et du mal dans le monde par l'accident moral des légions divines. Au fond, pourquoi Lucifer, « celui qui porte la lumière », a-t-il chuté ? Quelle conséquence, dans la conception chrétienne du monde, peut bien avoir la chute des anges ?
    Une exploration inédite de la cosmogonie chrétienne sous le prisme du devenir de ces êtres ailés, « soleil noir de la mélancolie », aura écrit Nerval, ponts aériens entre Dieu et les hommes. Original et inspiré.

  • Je mange tranquillement ma clémentine. En entier. L'idée même de manger une clémentine en entier paraît sûrement absurde. Pourtant, j'ai jeté des demi-clémentines. J'en ai caché des quartiers dans mes poches. Sans pouvoir faire autrement.
    Dans quelle prison faut-il se trouver pour se sentir menacée et dérangée par une demi-clémentine ?
    Cette prison mentale de l'anorexie et de la boulimie l'a envahie pendant dix ans. Elle raconte son parcours, dans l'horreur du gouffre, de la vase et de la boue, avec lucidité et finesse. De là va surgir l'inattendu : des profondeurs, un chemin intérieur se dessine, la portant là où elle ne voulait pas aller, vers la Vie dans toutes ses dimensions, physique, psychique et spirituelle.

  • Deuil, maladie, chômage... et c'est le désespoir pour certains. Qui n'a jamais connu ces nuits de détresse profonde ? Quand rien ni personne, surtout pas Dieu, n'a plus de goût ni d'intérêt.
    Quand tout élan soudain manque, quand même le désir de vivre s'est éteint, où trouver la force ? Où est la lumière ?
    Nourri de la parole de Dieu et de celle des poètes contemporains, Grégoire L. Huyghues-Beaufond offre ici un texte magnifique pour traverser les épreuves de la vie.
    Par la lecture priante de la Bible qui ne laisse personne sombrer et réconforte les âmes les plus meurtries, il témoigne du Dieu consolateur qui se fait proche et aide à traverser les obscurités.
    Un accompagnement dans la prière.
    Un encouragement fraternel pour ceux qui peinent.

  • Commencée comme un conte de fées par un mariage d'amour, la viede Charles et Zita de Habsbourg, derniers souverains d'Autriche etde Hongrie, devient tragédie : guerre, calomnies, trahisons, solitude,exil, mort prématurée de Charles... Pourtant, chez eux, aucune amertume,aucune critique. Bien au contraire, le pardon nourrit leur coeur.Quel est donc le secret de leur vie d'époux pour garder cette attitude humainement si difficile, voire impossible ? Ce livre dévoile ce mystère en parcourant leur vie de foi, de courage et d'abandon à la divine providence.Une vie d'oblation pour leurs peuples dont le sommet est l'offrandeultime de sa vie pour Charles. Offrande à laquelle s'associe pleinement, mais douloureusement, Zita.Une vie résumée par deux paroles de Charles : « Maintenant, nous devons nous aider mutuellement à aller au ciel », le matin de leur mariage,et « Je t'aime infiniment. Dans le coeur de Jésus, nous nous retrouverons »,quelques instants avant de remettre sa vie entre les mains du Père.Un exemple magnifique pour tous les couples en quête d'un cheminvers Dieu.

  • La Bible ne fait pas l'éloge du pacifisme, elle nous appelle à devenir des fabricants de la paix. Car sortir de la violence est aussi un combat.
    Alors que dominent toujours plus les brutalités et les exactions, et qu'aucun progrès n'a le pouvoir de les effacer, comment relever le défi d'être les témoins d'un pardon radical qui fait sortir du cercle infernal de la vengeance ? Comment redécouvrir la réalité de la faute dans le sacrement de la pénitence et de la réconciliation ?
    C'est dans la Bible que Bernard Marliangeas va chercher les réponses à ces questions décisives. Il le fait en exégète, mais aussi en anthropologue, en éthicien, en sociologue. Et par-dessus tout en frère.
    Une exhortation pour renverser la malédiction de la haine.

  • Histoire d'une âme

    Thérèse De Lisieux

    • Cerf
    • 11 Avril 2019

    « Ces pages feront beaucoup de bien. On connaîtra mieux ensuite la douceur du bon Dieu ».
    Personne ne reste indifférent à la lecture de sainte Thérèse. Docteur de l'Église, Patronne des missions, sainte parmi les plus populaires, Thérèse de l'Enfant Jésus est d'abord une humble carmélite qui a soif de Dieu. C'est cette quête spirituelle, avec les plus beaux élans du coeur, les plus grands désirs de sainteté mais aussi ses combats intérieurs qu'Histoire d'une âme révèle.
    Voici le texte authentique de ces trois écrits autobiographiques qui nous emmènent sur la petite voie sanctifiante de l'amour. Un best-seller de spiritualité qui fait du bien à l'âme.

  • Toute découverte authentique de Dieu est le miracle d'une rencontre.
    Convertie à l'âge de 20 ans, Alexia Vidot témoigne, en mêlant les voix des plus grands auteurs spirituels, de la merveilleuse délicatesse de Dieu envers l'homme.
    Et pour approcher - autant que faire se peut - l'oeuvre divine dans l'âme du converti, elle dresse le portrait spirituel de sept hommes et femmes du XXe siècle, qu'au moment favorable Dieu a séduits pour ne plus jamais les lâcher : la caricaturiste française Marcelle Gallois, le couple rwandais Daphrose et Cyprien Rugamba, la journaliste américaine Dorothy Day, l'aristocrate européen Alex-Ceslas Rzewuski, le jeune sbire du KGB Sergei Kourdakov, le médecin japonais Takashi Nagaï et le fondamentaliste romain Bruno Cornacchiola.
    Un livre fascinant et brûlant comme ces témoins de l'Amour.

  • Il est des livres qui auraient pu ne jamais paraître parce que leur auteur n'aurait pas osé penser à les écrire.
    Il est des livres qui sont un jour publiés seulement parce qu'ils ont été sollicités et que leur auteur, par bienveillance, a consenti à les coucher sur le papier.
    Il est des livres qui surgissent du silence et de la prière auxquels ils ont été comme arrachés et qui n'ont d'autre ambition, mais inégalée, de nous faire plonger à notre tour dans l'univers dont ils témoignent. On les reconnaît à leur pouvoir de transfigurer nos vies.
    Le livre que voici est l'une de ces bouteilles d'encre jetées au creux de la mer tempétueuse de nos fausses joies et de nos vraies tristesses qui se change en bouée de salut pour qui s'en saisit.
    Soeur Pascale-Dominique nous éveille à la présence ordinaire de la grâce en attestant combien il suffit de s'ouvrir à la lumière pour devenir lumière.
    Un livre miraculeux de simplicité et de vérité d'une amie de l'invisible qui se découvre familièrement la nôtre.

  • « À travers quelques expériences, à chaque fois faites de rencontres, j'aimerais vous partager ma passion pour le monde. Quand on croit qu'on a un rôle à y jouer, le monde devient notre allié pour réussir notre vie, à travers les joies mais aussi à travers les difficultés. Notamment aux plus jeunes, mais aussi aux moins jeunes, qu'ils dirigent ou travaillent en entreprise ou pas, je veux dire ma conviction qu'il est possible de faire de sa vie quelque chose d'extraordinaire quand on fait confiance à son guide intérieur, à son étoile, à ses talents et pour ceux qui peuvent le reconnaître et le nommer ainsi, à Dieu qui habite l'intime de notre être. Avec vous j'ai le désir d'explorer certains épisodes de ma vie, qui m'ont amené à découvrir qu'au-delà du faire et du paraître, le plus important c'est l'être. J'oserais dire même que c'est l'amour que l'on reçoit des autres, d'au-delà de nous-même et que l'on cherche à redonner autour de soi. C'est cela que j'ai envie de vous partager car c'est cela qui conduit ma vie. Celle d'un homme normal qui à un moment particulier de son existence a été saisi par une présence intérieure qui l'a guidé de manière totalement différente de ce qui était programmé, et continue de l'accompagner dans sa vie d'époux, de père, d'ami et de dirigeant d'entreprise. Ce chemin n'est pas terminé, heureusement. Il commence à chaque instant. Il se poursuit maintenant. Et ce livre fait partie de ces moments intenses de vie que nous allons vivre ensemble en vue d'un avenir que nous ne connaissons pas encore, ni vous, ni moi, mais je sais par avance que l'horizon qui s'ouvre sera lumineux. »

empty