Dictionnaires de français

  • La querelle de la féminisation des noms de métiers (titres, grades, fonctions...) est exemplaire du rôle de la langue dans notre pays. En dix ans, elle a rythmé un des changements les plus rapides et les plus étendus de son histoire. Mêlant, tout comme l'interminable débat orthographique, le linguistique et le politique, opposant les conservateurs et les interventionnistes, confrontant le patrimonial et le fonctionnel, elle fait du français une langue querelle. La récente controverse sur l'écriture inclusive l'a montré à nouveau.

    Rien n'est plus passionnant que les aventures de notre langue si on sait nous les raconter. Et c'est bien le talent de Bernard Cerquiglini, qui a su, au fil de ses livres, allier l'humour à la science du français tel qu'on le parle. Il retrace ici l'histoire savoureuse de cette féminisation, les arguments de ses acteurs, leurs hauteurs de vue et parfois leurs petitesses...

  • Remise en vente.Comment parlerions-nous français aujourd'hui si nous n'étions un tantinet polyglottes ? Si nous n'avions emprunté du vocabulaire à nos cousins européens - italiens, espagnols, allemands, néerlandais, anglais.Si nous devions nous passer de ces mots du bout du monde - persans, amérindiens, asiatiques.Ces milliers de mots débarqués dans notre langue, mâchés de bouche en bouche, nous les avons fait nôtres.Marie Treps a tenté, au fil des pages, de rendre à chacun sa couleur propre, son parfum singulier. Ces mots migrants, qui ont parfois l'air de bons vieux mots français, ouvrent nos imaginaires à la différence, ils nous rappellent sans cesse qu'ailleurs existe, que l'autre existe.

    Sur commande
  • - " tout à fait ", " revisiter ", " c'est clair ", " j'ai envie de vous demander ", " juste ", " c'est surréaliste "... dans la rue, sur les ondes, sur les chaînes, au travail, chez des amis et parfois... chez nous aussi, ces expressions nouvelles et galvaudées irritent mais se répandent comme des virus.Effet de mimétisme, assurément ; effet de mode aussi, car ces formules souvent s'éteignent pour être aussitôt remplacées.Avec le style enlevé qui le caractérise, notamment dans sa chronique sur France Inter, Frédéric Pommier décortique ces formules, s'amuse de nos tics, cherche un sens à ces phrases sans queue ni tête. Drôle et incisif, un livre " juste indispensable ".

empty