Ethnologie autre

  • Depuis des millénaires, sur tous les continents, des hommes et des femmes, étranges et humbles, conjuguent au sein de sociétés dites primitives les fonctions de médecin, prêtre, prophète, magicien, devin et sage : les chamans, des êtres hors-norme qui résistent à toutes les définitions. Quelle est leur vision du monde ? Qui devient chaman ? Selon quelle initiation ? Comment soignent-ils ? Que nous enseignent-ils ? Aujourd'hui, le chamanisme prend de nouveaux visages. Les chamans traditionnels sont en voie de disparition tandis qu'apparaissent les « nouveaux chamans » : qui sont-ils et peuvent-ils être utiles aux sociétés contemporaines ?

    Voici enfin un livre qui fait un tour d'horizon des chamans dans le monde. Ces guérisseurs traditionnels occupent dans nos sociétés contemporaines une place très active, agissant sur le malheur et la maladie. Ils ne se substituent pas aux médecins mais agissent en complément. Et leurs techniques fonctionnent.

  • La pérennité des sociétés pastorales repose sur une forme exceptionnelle de partage et de gestion collective de l'espace. Ce n'est pas tant la menace de la disparition de ces sociétés qui inspire ce livre mais les vertus de leur modèle collectif. Ce modèle s'oppose au modèle dominant dont la rentabilité à court terme est l'objectif premier. Des formes nouvelles d'élevage pastoral apparaissent. Restent à les concilier avec les traditions qui changent.

    Sur commande
  • Cet ouvrage est la première publication ethnomusicologique française entièrement consacrée au shakuhachi, la flûte de bambou japonaise emblématique d'une secte de moines bouddhistes zen de l'ère Edo (1603-1868). À la chute du shogunat et sous l'influence de la musique européenne, sa facture et son jeu ont été modernisés. Depuis les années 1960, le shakuhachi a acquis une grande popularité à l'extérieur du Japon. Si l'auteur détaille l'histoire, le répertoire, le jeu ou la modernisation de cette flûte, son objectif est également de la placer dans son contexte culturel - tant traditionnel que moderne.

  • "Dans la communauté linguistique tupuri, il n'existe pas un terme réservé au genre littéraire : ""proverbe"". Celui-ci n'est qu'une des illustrations possibles du syntagme jag-joo, littéralement « langue de la danse ». De cette étude ethnosociolinguistique portant sur la forme, la fonction et le sens des proverbes, cinq types d'énoncés apparaissent : énoncé équatif, énoncé constatif, devinette, vérité d'expérience et opposition de deux points de vue. Ces énoncés traduisent la vision du peuple tupuri des grandes thématiques existentielles : la condition humaine, la mort, la religion, le matérialisme, le mariage, la condition de la femme, etc."

    Sur commande
  • "Cette étude sur le passé des Beti, leurs généalogies et leur système de valeurs présente un microcosme de la société beti dans son ensemble ; elle sera donc une ressource très utile pour qui veut connaître leur histoire, leur mode de vie, leurs rites et leur rôle éminemment important dans le Cameroun moderne. - "

    Sur commande
  • Les textes de ce numéro double analysent l évolution de la condition socio-économique des haratin en Mauritanie et au Maroc et de leur place dans la société. Ils éclairent les stratégies contemporaines des haratin - groupe dont les auteurs n hésitent pas à souligner l hétérogénéité - pour faire reconnaître leur citoyenneté, au même titre que d autres groupes qui réclament aujourd hui une vraie place sociale, quitte à remettre en cause les textes du fiqh malékite qui sont encore considérés comme le socle juridique de l ordre social ouest-saharien.

    Sur commande
  • Dans un contexte marqué au coin du libéralisme et du mondialisme, au moins dans le domaine économique, cet ouvrage s'interroge sur les recompositions normatives au sein de la société. Le parti pris est ici de pratiquer le décloisonnement entre disciplines (droit, sociologie, anthropologie, histoire) et entre traditions nationales, de porter attention aux cas d'internormativités. Trois temps forts ponctuent la démarche : le premier est centré sur la place de la norme dans l'analyse social ; le second sur les relations entretenues par les normes juridiques avec les autres normes sociales ; le troisième sur les normes pénales confrontées à d'autres spécificités normatives. Cet ouvrage est l'aboutissement de trois années de travaux (1993-1996) effectués au sein d'un séminaire du Groupe européen de recherches sur les normativités (GERN), un consortium scientifique européen réunissant une quarantaine de centres de recherches spécialisés dans l'étude des normes et des déviances.

    Sur commande
  • La main blanche

    Francis Wolff

    Gwenn, photographe de mode vivant à Paris, décide de prendre du recul et part pour l'Afrique noire à la découverte des hippopotames. Au Burkina Faso, elle rencontre Parfait qui travaille dans un orphelinat à la protection des albinos et se prend d'amitié pour Nasirou, un enfant aux mains blanches... "Un film fort, choc." (www.orne-hebdo.fr). "Francis Wolff a choisi la fiction pour dénoncer la vie difficile des enfants albinos en Afrique." (Ouest France)

    Sur commande
  • Bricole-moi un mouton est un voyage au pays de ceux qui pensent avec leurs mains. Ceux dont le premier outil est le bon sens. Si les bricoleurs savent matérialiser l'objet de leur imagination, c'est sans doute qu'ils connaissent le secret du Petit Prince : on ne voit bien qu'avec le coeur, car l'essentiel est invisible pour leurs yeux... Bricoler est un état d'esprit, une manière d'habiter l'espace et le temps, un véritable art de vivre.

    Sur commande
  • Santa Marta Poetica : un nom dont la sonorité résonne dans les ruelles de cette ville fondée au XVIème siècle par les Conquistadores du Nouveau Monde. Cité plusieurs fois assiégée, rasée, phénix indomptable. Méditation poétique à laquelle invite l'expérience de ce morceau de Caraïbe colombienne. Il n'est pourtant pas admis, en anthropologie classique, que la description poétique participe de l'expérience scientifique. Or, écrire en langage poétique permettrait de transmettre et de partager ce que la prose peine à décrire.

    Sur commande
  • Emmanuel?NOSSIN, pharmacien, ethnopharmacologue est un ardent défenseur de la biodiversité martiniquaise et caribéenne.

    Il milite pour la reconnaissance des apports de chacune des cultures qui ont permis aux populations de cette région carrefour, d'édifier des sociétés complexes et riches de leur diversité, y compris de cette ancestralité amérindienne, la plus ancienne, la plus mystérieuse, mais surement, la plus structurante.

    Les éléments immatériels qu'ils laissent à leurs descendants ont besoin d'être intériorisés et redéployés hardiment dans les sociétés postmodernes que ceux-ci ont bâties.

    Nos grands-parents n'ont eu cesse de le faire en élaborant le jardin créole à partie de leur ithcali, la pharmacopée à partir de leur herbier médicinal, le quimbois à partir de leur accumboye, etc.

    /> Quant aux petits fils, ils ont besoin de comprendre que la diététique amérindienne en est un exemple parfait de ce qui pourrait irriguer la société actuelle en butte avec l'adoption de pratiques alimentaires ineptes.

    Sur commande
  • Pratiqué par les nomades éleveurs des steppes d'Asie Centrale depuis des millénaires, le jeu de togyzkumulak, surnommé algèbre des bergers signifie « neuf cailloux » ou « neuf crottes ». C'est un jeu de stratégie où le hasard n'intervient pas. Il peut avoir quelques ressemblances avec le jeu d'Awalé. Les écrits le concernant sont principalement en russe et en kazakh. Nous les découvrons ici.

    Sur commande
  • Basé sur une recherche ethnographique détaillée, cet ouvrage explore les représentations qui se produisent autour de l'identité des Zafimaniry, une communauté des Hautes Terres malgaches, à partir de trois domaines différents : l'art ethnique, le classement au patrimoine immatériel de l'UNESCO et le tourisme. L'auteur analyse les discours et les pratiques des protagonistes locaux et des acteurs institutionnels, dévoilant comment les Zafimaniry sont "inventés" comme tribu, investis du rôle de culture "traditionnelle" et "originelle" de Madagascar.

    Sur commande
  • Depuis le milieu des années 1970, l'ethnologie des Tsiganes a produit un certain nombre de monographies qui, toutes, ont en commun de montrer comment les x (nom de la communauté spécifiquement étudiée : Rom Kalderash, Slovensko Roma, Rom Gabori, Gadjkene Manouches , etc.) construisent, matériellement et symboliquement, leur différence au sein d'une société. La rencontre (la fameuse rencontre ethnographique) se fait en effet avec une communauté particulière, et non avec les Tsiganes (ou les Gitans, les Roms... tout autre terme générique), c'est-à-dire la totalité. L'ethnologue observe les Tsiganes entre eux, et les Tsiganes entre eux ne s'appellent pas « Tsiganes ». Une affirmation, parfois explicite, le plus souvent implicite, ressort de l'ensemble de ces travaux : le niveau de la totalité n'est pas celui de la réalité des rapports sociaux.
    Autrement dit : les Tsiganes n'existent pas. Ils sont une invention des sociétés au milieu desquelles ils vivent, en l'occurrence les sociétés européennes. D'ailleurs, les travaux qui s'intéressent à l'« image des Tsiganes » nous en apprennent plus sur les fantasmes de ces sociétés que sur la réalité de ceux auxquels cette étiquette est attribuée.
    Une ethnologie des Tsiganes est-elle dèslors possible ? C'est à ce défi que s'attelle ce numéro important de la revue Ethnologie française.

    Sur commande
  • Avons-nous le droit de croire ce que nous voulons croire ? En 1877, William Clifford forge l'expression « éthique des croyances » et formule la thèse selon laquelle il est toujours moralement mauvais, en tout lieu et pour chacun, de croire quoi que ce soit sur des bases insuffisantes.

    Dans un contexte social de crise de légitimité des autorités, de défiance grandissante vis-à-vis du discours scientifique (notamment médical) et plus généralement de la figure des experts, au moment où l'innovation numérique et technologique rend possible la manipulation massive et dynamique des croyances, la question de la croyance, de son statut, de la confiance que l'on peut lui accorder, de sa justification, se repose à nouveaux frais. Que peut dire l'éthique de nos croyances, de leurs sources, des autorités qui les font naître, les modifient ou les entretiennent ?

    Comment peut-elle aborder la croyance, fréquemment considérée comme relevant de l'intime ou dépendant d'un processus déontologique de justification, mais dans les deux cas n'engageant pas de responsabilité autre qu'à soi-même ?

    Sur commande
  • Totalement pionnier, ce colloque rassemblant musicologues, historiens, ethnologues, tente de réfléchir à l'éthnomusicologie de la France, aujourd'hui totalement multiculturelle et urbaine, à son héritage scientifique et intellectuel, mais aussi à l'évolution moderne des problématiques et méthodes de recherches sur le terrain. La "France" s'est élargie à un large espace francophone totalement multiculturel incluant territoires d'outre-mer et anciennes colonies. Le concept de "musiques et danses traditionnelles" a connu une évolution fulgurante.

    Sur commande
  • Le développement de la société de l'information et de la communication n'a pas épargné les sociétés créoles qui se sont brusquement ouvertes au monde contemporain. A la Réunion, lieu de cette étude, la transformation du paysage médiatique et l'irruption des nouvelles technologies redéfinissent les communications sociales et réorganisent ce territoire.

    Sur commande
  • Enquête d'ailleurs

    Philippe Charlier

    • Balland
    • 22 Octobre 2015

    Pendant un an, sans cesser son travail hospitalier et universitaire, cet anthropologue a sillonné le monde pour mieux comprendre des lieux marquants en rapport avec les rites et les mythes, le corps humain et la mort. Un regard unique sur cette façon qu'ont les hommes d'appréhender l'inconnu. De l'Italie au Sri Lanka, de l'Ecosse à la Thaïlande, en passant par la Guadeloupe ou le Burkina-Faso, Philippe Charlier nous guide dans la découverte de sites, de traditions et de rites religieux originaux ou inconnus : vingt destinations pour comprendre les origines du Vaudou, découvrir la Naples souterraine des morts, se mêler au gigantesque pèlerinage de la Kumbha Mela, dialoguer avec les Derviches tourneurs, suivre les chemins du Graal ou encore décrypter le labyrinthe en Crète...
    Chaque chapitre de ce voyage est marqué par des rencontres avec un expert du lieu ou de la thématique, mais également avec des personnes passionnées, habitées par l'endroit qu'elles nous font découvrir.

    Sur commande
  • Regarder les corbeaux en face, c'est affronter la réalité brutale, injuste, de la vie qui bascule lorsqu'un conjoint meurt sans prévenir. C'est la pensée qui oscille en permanence entre désespoir et soulagement, entre colère et acceptation. C'est aussi l'histoire d'une vie (celle du défunt) dans un contexte sociétal et professionnel agité et maltraitant. Dans ce voyage en "ethnocentrie", l'auteure décrit simplement les jours et les mois qui suivent le décès d'un compagnon de vie.

    Sur commande
empty