Rocher

  • Si les premières loges naissent tranquillement à Paris, elles subissent ensuite une vive opposition du Roi et de l'Église. L'action de la justice contre la franc-maçonnerie et ses adeptes se fait sentir à partir de juillet 1737. Les frères subissent une réelle répression. Le lieutenant général de police et ses officiers surveillent et perquisitionnent les loges. Pendant une dizaine d'années, des francs-maçons sont arrêtés, puis condamnés à l'emprisonnement et à de lourdes amendes. Riche en sources historiques (l'auteur s'appuie sur les fonds d'archives maçonniques des grandes bibliothèques Bibliothèque nationale, Archives nationales, Bibliothèque de l'Arsenal, Bibliothèque historique de la ville de Paris...), ce livre démontre que la méfiance du pouvoir politique à l'encontre de cette société nouvelle, dont les réunions se déroulaient secrètement, coïncide avec sa création.Jean-Paul Lefebvre-Filleau, ancien officier supérieur de la gendarmerie nationale, est écrivain et conférencier. Surnommé le « détective de l'Histoire », il a écrit une vingtaine d'ouvrages et a notamment été récompensé par le Grand prix des écrivains de France pour son livre L'Affaire Bernadette Soubirous, l'enquête judiciaire de 1858 (éditions du Cerf), traduit en plusieurs langues. Son dernier livre, Les Français qui ont collaboré avec le IIIe Reich, est paru aux éditions du Rocher en 2017.

    Sur commande
  • Le grade de maître vient couronner les degrés symboliques, ou " bleus ", de tous les rites maçonniques.
    Sauf circonstance particulière, les maçons sont tous appelés à y accéder, de sorte que la plupart d'entre eux sont maîtres maçons. peut-on dire pour autant que tous possèdent réellement ce très beau grade ? rien n'est moins sûr ! en effet, si certaines loges mettent en place les commissions permettant aux maîtres de travailler, toutes sont loin de le faire. pourtant, la demande est importante car le troisième degré est l'un des plus riches qui soit, tout particulièrement dans la version étudiée ici, celle du rite ecossais ancien et accepté.
    D'un réel pouvoir d'émotion, d'une grande profondeur initiatique, il marque une rupture avec les degrés précédents en quittant la maçonnerie de l'equerre pour celle du compas. il fait pénétrer celui qui le pratique dans son intimité la plus profonde, riche en rencontres inattendues. portant sur l'initiation et les grands thèmes du grade de maître, cet ouvrage propose aussi une étude des mythes en général et de quelques-uns en particulier en tant que supports à la réflexion maçonnique.
    Ce livre s'adresse à tous les maîtres maçons, en particulier ceux de la mouvance ecossaise, jeunes ou moins jeunes, pour leur faire partager quelques réflexions pouvant répondre à leur attente et leur donner le goût de grimper les degrés suivants, sur les trente-trois que comporte l'échelle ecossaise, la plus pratiquée au monde. après l'apprenti au rite ecossais ancien et accepté et le compagnon ecossais, le maître maçon ecossais clôt la trilogie de la première lettre, consacrée aux trois grades fondamentaux de la franc-maçonnerie.

  • " Le plus beau sentiment qu'on puisse éprouver, c'est le sens du mystère.
    C'est la source de tout art véritable, de toute vraie science. Celui qui n'a jamais connu cette émotion. qui ne possède pas le don d'émerveillement ni de ravissement, autant vaudrait qu'il fût mort : ses yeux sont fermés. " Albert Einstein Jean Servier remet en question les dogmes évolutionniste et matérialiste qui fondent - bien mal - la civilisation occidentale et ne visent qu'à calmer l'angoisse de l'homme blanc et à justifier son racisme.
    Si l'on repousse les idées toutes faites et jamais vérifiées de certains savants, les hommes apparaissent égaux en pensée d'un bout à l'autre de l'espace et du temps. et de fait, plus soucieux des choses invisibles que des biens de ce monde. Ils croient tous à la survie d'un principe invisible, l'âme, après la mort charnelle. Partout réside la même volonté de considérer l'invisible comme la seule vraie patrie humaine, la seule dimension à l'échelle de l'homme.
    Face à ces certitudes, notre Occident, en cette fin de siècle, est en proie à une grande peur, qui reflète notre peur de la mort, car l'aventure humaine nous est désormais étrangère. Apprenons à écouter la voix des sages en haillons qui peuvent encore nous dévoiler leur immense richesse spirituelle. Apprenons à lire dans les humbles traces laissées par les pieds nus de nos frères le mot de passe de toutes les initiations : ce mot est Univers, sa réponse Homme.
    C'est la Parole que nous avons perdue...

    Sur commande
  • Le Dictionnaire des symboles maçonniques, remarquable synthèse sur le monde maçonnique, est à la fois un outil de travail pour le franc-maçon soucieux d'approfondir le sens de sa démarche et un instrument de réflexion pour le profane désireux de pénétrer un monde imprégné de secret.

    Cette nouvelle édition est augmentée de nombreuses entrées, notamment la symbolique du corps humain, qui n'a jusqu'à présent pas été traitée par les auteurs maçonniques, Anderson et ses Constitutions, les Hauts-Grades, les diverses Invocations, les Règles en 12 points et 9 points, la stricte Observance, Villard de Honnecourt...

    Sur commande
  • Le système de hauts grades maçonniques nommé " Parfaite Maîtrise " ou " Perfection ", élaboré en divers orients et en particulier ceux de Bordeaux et de Paris au cours des années 1740 et 1750, fut définitivement mis en ordre à Paris vers 1760. Incorporé au Rite de Perfection en vingt-cinq degrés, le système fut repris en 1801 par le Rite Ecossais Ancien et Accepté dont il constitue les degrés allant du quatrième au quatorzième. De nos jours, cet ensemble, d'une grande richesse et extrêmement cohérent, est pratiqué avec des variantes dans les Loges de Perfection des différentes Juridictions du Rite. Il est étudié ici degré par degré, à partir des données figurant dans la littérature ouverte à tous : commentaires, tuileurs divers, rituels du Rite de Perfection. Pour chaque degré, l'auteur donne sa lecture de la légende et des rituels, étudie les attributs du titulaire, ainsi que les autres symboles du grade, et termine par quelques réflexions sur le sens général qu'il y trouve. Cet ouvrage propose ainsi une vaste réflexion conduisant, dans une démarche intime, de la " maîtrise symbolique " du troisième degré à la " maîtrise parfaite " du quatorzième, étant bien entendu qu'en la matière il y a autant de chemins que de pratiquants. Il ne s'agit par conséquent que d'ouvrir la voie à la réflexion individuelle du lecteur.

    Sur commande
  • Une nouvelle et glorieuse page de l'histoire maçonnique s'ouvre sous l'empire libéral et s'achève en 1914. La Franc-Maçonnerie attaquée par l'Eglise catholique et les courants nationalistes s'identifie aux valeurs républicaines qu'elle veut répandre à travers l'humanité. La République que les maçons veulent bâtir doit être laïque, démocratique, sociale, universelle ; d'où des engagements philosophiques et politiques. Désormais, la Franc-Maçonnerie sera de tous les combats : la défense de la Commune de Paris, la bataille scolaire des années 1880, la lutte contre le boulangisme, la révision du procès Dreyfus, la formation des partis de gauche, la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Moins connue et plus originale est la participation des loges et des convents à la législation sociale : de la recherche de la paternité au code du travail, de la loi du divorce aux retraites ouvrières... Si son rôle semble incontestable, a-t-elle suffisamment pris conscience de la question coloniale ? Agi pour l'émancipation féminine ? Ne s'est-elle pas parfois égarée dans des attitudes partisanes ? N'a-t-on pas exagéré son audience ? Au cours de ces années, la Maçonnerie française forge son identité présente.

  • Une antique confrérie secrète : les Illuminati...
    En désignant cette mystérieuse société comme pierre angulaire de son roman, et attestant surtout qu'elle est très ancienne, Dan Brown, en véritable apôtre de la littérature " conspirationniste ", n'a-t-il pas commis une nouvelle maladresse critiquable ? Les Sources Secrètes de Anges & Démons est le seul livre osant enfin dévoiler qui se cache derrière ces Illuminati et le Nouvel Ordre Mondial : des réseaux néonazis et occultistes, très structurés, s'employant à nous faire croire que le monde est gouverné par cette mystérieuse société aux multiples ramifications.
    Avec la même aisance que dans les Sources Secrètes du Da Vinci Code, Jean-Jacques Bedu, à ce jour le seul auteur français à s'être intéressé à Anges & Démons, nous entraîne au coeur des intrigantes et redoutables sociétés secrètes, politiques et religieuses, qui ont joué un rôle dans l'histoire de l'humanité. Les Sources Secrètes de Anges & Démons est un voyage au coeur des Illuminés de Bavière ; de l'épouvantable Sainte Vehme ; des franc-maçonneries occultes ; et des véritables sociétés secrètes, sous le sceau pyramidal des Illuminati, et la folle croyance en un grand complot.

    Sur commande
  • La mort n'existe pas ! C'est ce dont témoigne inlassablement Hélène MICH, une femme discrète qui a consacré la majeure partie de sa vie à aider les autres que ce soit par son activité de sage-femme, par son action dans la Résistance, ou encore par le soutien et le réconfort qu'elle apporte à ceux qui pleurent le décès d'un être cher.
    On trouvera dans cet ouvrage des révélations sur les réalités de l'après vie ainsi que des enseignements qui permettront à chacun de se préparer en toute lucidité au grand passage, au terme duquel nous retrouverons ceux que nous avons aimés et qui nous attendent.

    Sur commande
  • Dieu..., les francs-maçons..., les termes semblent s'opposer, en particulier dans nos pays latins.
    Les Français, dans leur majorité, n'ont peut-être pas l'exacte mémoire des péripéties des luttes anti-cléricales, voire simplement des menées antireligieuses de certains maçons qui ont conduit en 1905 à la Loi de séparation des Eglises et de l'Etat. Quelques-uns se souviennent cependant de la querelle à propos de l'école libre de 1984 et du laïcisme militant de quelques dignitaires de la Franc-Maçonnerie française.
    Mais ce que le grand public ignore, c'est que de tels maçons sont en rupture de ban avec la Franc-maçonnerie universelle, forte de sept millions de membres, qui ne reconnaît comme obédience régulière en France que la seule Grande Loge Nationale Française. Or pour y entrer, il faut affirmer solennellement sa foi en un seul Dieu révélé. Les auteurs - l'un historien des religions, l'autre pasteur - expliquent ce que furent réellement les débuts de l'Ordre maçonnique et comment, au cours du XIXe siècle, il dévia de ses buts originels, en Europe principalement.
    Ils exposent l'hostilité que rencontra la Franc-Maçonnerie de la part de divers courants religieux ainsi que les nouvelles oppositions, amorcées depuis plusieurs années. Le travail en loge et les méthodes mises en oeuvre sont clairement définis et, pour la première fois, les auteurs fournissent au public profane un exemple d'utilisation de la Bible en loge maçonnique.

    Sur commande
  • " Les hommes qui ont bâti Stonehenge n'ont pas contemplé la même étoile Polaire que nous.
    Pour eux, elle se trouvait dans la constellation du Dragon. Et si le Pôle Nord de l'époque différait du nôtre, le soleil ne se levait pas, aux solstices et aux équinoxes, aux mêmes endroits qu'aujourd'hui. La conclusion s'imposait, limpide : au temps de la construction de Stonehenge, le soleil ne pouvait pas se lever, le jour du solstice d'été, sur la Heel Stone. Ici était le secret de Stonehenge : la Heel Stone indiquait le nord.
    " Myriam Philibert, docteur en préhistoire à l'université de Paris I, pose un regard neuf sur le site mégalithique le plus fascinant de tous : Stonehenge. Elle évoque la genèse du site et les aménagements successifs, son caractère de terre sacrée, son rôle de calendrier et son message symbolique. Elle s'interroge sur la dérive des pôles. Mais celle-ci n'aurait-elle pas aussi une importance symbolique liée à la perte de l'unicité primordiale ? Avec le ballet inversé du soleil et de la lune, la dualité s'est imposée.
    Mais le moment n'est-il pas venu de préparer la fête de la récréation du monde ?

    Sur commande
  • D'établir un dialogue entre la Franc-Maçonnerie et l'Eglise catholique, ou du moins d'en éclaircir les conditions. Le texte de cette intervention se place fermement sur le plan du dialogue, dont il explore l'historique ainsi que les principes fondamentaux.
    L'auteur s'interroge d'abord sur les conditions qui permettent d'accueillir le passé dans ses richesses comme dans sa nécessité de purification : l'accueil de l'héritage "ne signifie pas acceptation passive et répétitive ; il suppose au contraire, l'exercice du discernement critique". Ensuite le père Cottier parcourt de façon exhaustive l'histoire des documents, soit pour les purifier des éléments liés aux conditions contingentes et historiques, soit pour en dégager les principes et les questions de fond, qui restent valables et significatives au-delà du développement de l'Histoire.

    Sur commande
  • Voici le maître livre de Lanza del Vasto. Il n'a pas vingt ans quand il commence à le concevoir, il en a soixante-dix quand il le publie. « C'est vraiment mon livre », écrit-il dans Le Viatique. « J'ai eu beau me distraire et parcourir le monde à ma guise, penser autant que faire se peut à autre chose, elle était là derrière, à la source de mes pensées, cette vision trinitaire de l'homme et du monde. »La Trinité, le nombre « trois », le nombre de la relation, est la structure de l'univers et de l'esprit humain. La Trinité spirituelle esquisse la voie philosophique du dépassement des tensions et des conflits dont la marque est le « deux ». La triade résout les contradictions et conduit par palier jusqu'à la « Relation absolue » de la Trinité Divine. Une connaissance profonde et pratique des traditions hindoues et chinoises vient ici se joindre à la dialectique occidentale et raviver la pensée chrétienne de manière tout à fait inattendue. Cette synthèse magistrale est l'occasion de rompre quelques lances contre Kant, Hegel et même Descartes. Rappelant plus tard le sens de sa démarche, il insista sur le fait qu'il est une « maladie métaphysique dont nous n'avons pas encore guéri: le dualisme. L'unité est brisée et après Descartes chaque penseur prendra pour unité l'un des deux morceaux de la réalité et niera l'autre. On ne retrouvera une lecture intelligible de l'Univers que par une théorie complète de la relation et une doctrine trinitaire, selon la sagesse traditionnelle de l'Occident comme de l'Orient. »

  • Dans toute civilisation, le centre est le fondement du sanctuaire. Tout plan a certes pour base la géométrie. Toutefois, l'image du monde n'est pas dans ce point idéal tracé au compas. S'il séduit ceux qui tiennent à donner une expression graphique aux nombres, les rêveurs cherchent ailleurs un coeur. Analysant de nombreux édifices sacrés à travers le monde (pyramides, temples, églises médiévales), Myriam Philibert montre que le cercle suppose des extensions, un sommet comme axe vertical et la magie du plan comme développement horizontal. Le carré et ses dérivés lui donnent alors une concrétisation. Ces édifices se lancent à l'assaut du ciel, centres manifestes ou révélés. Mais encore... L'île, intemporelle et vague, la grotte des origines à l'obscurité propice, la montagne sainte et altière, ou la triple enceinte refermée sur un oppressant secret, toutes ces images du monde peuvent prétendre au titre de centre. Certains existent vraiment : Borodur, Jérusalem, Machu Picchu, Babylone, Rome, Pékin ou Delphes. D'autres ne se révèlent qu'aux yeux de l'esprit, en quête de quelque Atlantide ou Graal, fixés sur un autel de sable balayé par le temps, le vent ou la volonté, ou sur quelque roue sacrée de leur propre corps. Cette étude érudite et passionnante nous fait pénétrer au coeur même des symboles fondamentaux.

    Sur commande
  • Templiers aux francs maco

    • Rocher
    • 15 Février 1994
  • La Franc-Maçonnerie, implantée en France vers les années 1730, va se constituer rapidement comme une Institution spécifiquement française. A partir de là va se créer une Franc-Maçonnerie tournée vers l'amélioration de l'homme, puis vers le perfectionnement de la société. Et cette nouvelle orientation se traduit par un soutien à l'Encyclopédie, une participation active des loges et de leurs membres à la rédaction des cahiers de doléances, une appartenance importante des Francs-Maçons aux assemblées révolutionnaires par exemple. C'est la naissance d'une institution tournée en tant que telle vers le combat pour le progrès social, et pratiquant la Liberté Absolue de Conscience . Le Grand Orient de France aura été l'un des moteur de ce progrès social en France, et c'est l'histoire de ce combat d'un siècle et plus vers la recherche du bonheur collectif que Paul Gourdot détaille dans cet ouvrage.

    Sur commande
  • Sur commande
empty