À propos

Aujourd'hui, un milliard et demi de personnes n'ont pas accès à une eau saine et propre ; chaque année, plus de 5 millions meurent de maladies liées à la mauvaise qualité de l'eau.
L'agriculture consomme 70 % de l'eau douce mondiale, l'industrie 20 %, les ménages seulement 10 %, et la quantité d'eau douce disponible ne représente que o,5 % de la totalité de l'eau de la planète... en dépit de ces statistiques alarmantes, l"humanité, réticente à modifier ses pratiques, continue à polluer, détourner et épuiser inconsidérément les réserves. plus grave, les institutions internationales - la banque mondiale, le fonds monétaire international, l'organisation mondiale du commerce - préconisent la privatisation et la marchandisation de cette ressource.
Plusieurs mouvements de citoyens, de l'inde à la colombie en passant par la france, ont compris qu'il est grand temps de réagir : tandis que certains s'opposent à la construction de barrages, qui entraîne le déplacement de milliers de personnes, d'autres militent contre la privatisation des services municipaux de distribution d'eau.
Mais la solution viendra surtout de l'affirmation de quelques principes fondamentaux visant à la protection de l'or bleu, et de la reconnaissance par les instances internationales de l'accès à l'eau douce comme droit humain inaliénable.


Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques


  • Auteur(s)

    Clarke/Barlow

  • Éditeur

    Pluriel

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    06/06/2007

  • Collection

    Pluriel

  • EAN

    9782012792999

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    390 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    324 g

  • Support principal

    Poche

empty