Vide et plein ; le langage pictural chinois
 / 

Vide et plein ; le langage pictural chinois

À propos

L'objet que se donne la peinture chinoise est de créer un microcosme, "plus vrai que la nature elle-même" (tsung ping): ceci ne s'obtient qu'en restituant les souffles vitaux qui animent l'univers; aussi le peintre cherche-t-il à capter les lignes internes des choses et à fixer les relations qu'elles entretiennent entre elles: d'où l'importance du trait. Mais ces lignes de forces ne peuvent s'incarner que sur un fond qui est le vide: "dans la peinture comme dans l'univers, sans le vide, les souffles ne circuleraient pas, le yin-yang n'opérerait pas". il faut donc réaliser le vide sur la toile, entre les éléments et dans le trait lui-même. c'est autour de ce vide que s'organisent toutes les autres notions de la peinture chinoise; celles-ci forment un système signifiant auquel françois cheng est le premier à appliquer ici une analyse sémiologique. Mais le commentaire, loin d'écraser son objet, le fait au contraire resplendir à travers d'amples citations, des reproductions, et surtout l'étude du peintre shih-t'ao.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782020125758

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    154 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

François Cheng

François Cheng est un écrivain, poète, calligraphe chinois, naturalisé français. Élu à l'Académie française en 2002, son oeuvre est couronnée de nombreux prix littéraires, au croisement de la pensée, l'art et la spiritualité.

empty