Temps et récit Tome 2 : la configuration dans le récit de fiction

À propos

La configuration dans le récit de fiction temps et récit explore, après la métaphore vive, le phénomène central de l'innovation sémantique.
Avec la métaphore, celle-ci consistait à produire une nouvelle pertinence de sens par le moyen d'une attribution impertinente. avec le récit, l'innovation consiste dans l'invention d'une intrigue : des buts, des causes, des hasards, relevant à des titres divers du champ pratique, sont alors rassemblés dans l'unité temporelle d'une action totale et complète. la question philosophique posée par ce travail de composition narrative est celui des rapports entre le temps du récit et celui de la vie et de l'action affective.
Plusieurs disciplines sont convoquées à la barre de ce grand débat entre temps et récit, principalement la phénoménologie du temps, l'historiographie, et la théorie littéraire du récit de fiction.
Temps et récit 2 est consacré à mettre à l'épreuve la théorie de la narrativité exposée dans la première partie de temps et récit, dans la région non plus du récit historique mais, cette fois, du récit de fiction.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités


  • Auteur(s)

    Paul Ricoeur

  • Éditeur

    Points

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    03/10/1991

  • Collection

    Points Essais

  • EAN

    9782020134538

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    17.9 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    168 g

  • Support principal

    Poche

Paul Ricoeur

Philosophe considérable, il a consacré sa réflexion à l'analyse du sujet (Soi-même comme un autre, 1990), de son action et de son rapport au temps (Temps et Récit, 1983, 1984, 1985), dans un dialogue constant avec la psychanalyse, la linguistique, le structuralisme mais aussi les théories sociales et politiques (L'Idéologie et l'Utopie, 1997). Il a également renouvelé les recherches exégétiques et bibliques (Penser la Bible, 1998, Lectures 3, 1994).

empty