Qu'est ce qu'un chef en démocratie ? politiques du charisme
 / 

Qu'est ce qu'un chef en démocratie ? politiques du charisme

À propos

Terme renvoyant à un âge immémorial, moins politique que religieux, moins religieux que superstitieux, le charisme reste pourtant un élément incontournable de l'histoire politique contemporaine, au point que son rôle dans l'accession de Hitler au pouvoir ou le succès du culte de la personnalité de Staline semble, aujourd'hui encore, bien plus flagrant que n'importe quelle explication d'ordre socio-économique ou culturel. Reliquat religieux au sein d'un monde sans foi ? Pathologie dans le cours " normal " de l'histoire de la démocratie en Occident ? Mais comment séparer le bon grain de l'ivraie, et est-on même certain que le charisme soit toujours l'ivraie, à l'heure où l'on accuse l'Union européenne d'être devenue une structure technocratique tentaculaire, confirmant les craintes de Max Weber à l'égard d'une " démocratie acéphale " totalement dépourvue de charisme ? Quitte à renouer avec le paradoxe d'un " éloge de la folie ", Jean-Claude Monod, fort d'une analyse historique rigoureuse des pensées charismatiques du XXe siècle, se risque à faire la part du feu, à imaginer une forme originale de " charisme progressiste ", nécessaire supplément d'âme à la machine démocratique.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782021021110

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    358 g

  • Distributeur

    Interforum

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Claude Monod

Docteur en philosophie, chargé de recherches au CNRS, Jean-Claude Monod enseigne à l'École normale supérieure de Paris. Ses travaux portent sur la philosophie allemande post-hégélienne, en particulier sur la question des rapports entre politique et religion(s) et les interprétations de la modernité. Parmi ses nombreux ouvrages, on trouve La Querelle de la sécularisation, de Hegel à Blumenberg (Vrin, 2002), Penser l'ennemi, affronter l'exception. Réflexions critiques sur l'actualité de Carl Schmitt (La Découverte, 2006), Hans Blumenberg (Belin, 2007) et Sécularisation et laïcité (PUF, 2007).

empty