Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Histoire argentine
 / 

Histoire argentine

Traduction ISABELLE GUGNON  - Langue d'origine : ESPAGNOL (ARGENTINE)

À propos

Un jeune argentin vivant à Londres pour qui le Mickey de "l'Apprenti sorcier" est un modèle de rebellion, un cacique de la pampa à vocation d'écrivain qui extorque des fonds pour une organisation de guerilla; un gardien de but chargé d'organiser des matchs de football dans les camps de détention de la dictature militaire; de jeunes soldats envoyés aux Malouines ayant pour ennemi des " gurkhas": deux gauchos discourrant sur l'invibilité et le renouveau de la littérature après le meurtre de Borges, tels sont quelques uns des thèmes déveoppés dans les seize récits qui forment le tout premier livre de Rodrigo Fresan, paru en 1999 aux éditions Autrement sous le titre L'homme du bord extérieur..Publié aujourd'hui dans une nouvelle édition revue et augmentée et dans une nouvelle traduction, Histoire Argentine, contient en germe l'univers littéraire très personnel et très original de Rodrigo Fresan: héros freaks des romans à venir, esthétique pop, prédilection pour la science-fiction, références à la contre-culture américaine des années soixante-dix, lieux hors du temps, réflexions sur la création littéraire. Parce qu'il parle de l'Argentine de la dictature sur un mode insolite et entièrement nouveau, ce livre a consacré Rodrigo Fresan chef de file du jeune roman sud-américain et l'a propulsé sur le devant de la scène littéraire au même titre que son ami Roberto Bolano.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782021052732

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    265 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    349 g

  • Distributeur

    Interforum

Infos supplémentaires : Broché  

Rodrigo Fresán

« Le 18 juillet 1963, tandis que naît à Buenos Aires Rodrigo Fresán, fils d'une psychanalyste et d'un publicitaire qui n'achèvera jamais le film d'avant-garde dont il rêvait, une réunion entre écrivains a lieu dans la même ville pour évoquer l'avenir de la prestigieuse revue Sur. Jorge Luis Borges et Adolfo Bioy Casares y assistent. L'ambiance est tendue. D'après Bioy, Borges ne comprend pas pourquoi la revue devrait s'ouvrir « aux communistes » et se moque de presque tout le monde. Au même moment, à l'hôpital, Rodrigo Fresán est déclaré en état de mort clinique. On l'annonce aux parents, il y a une panne d'électricité, la mère s'évanouit, on laisse le cadavre du nouveau-né en paix. Mais il finit par se réveiller. » Philippe Lançon, Libération

empty