Les années rouge et noir
 / 

Les années rouge et noir

Résumé

N'y a-t-il aucun moyen de faire de la politique proprement? Ce roman en forme de saga montre en tout cas que la trahison, le double jeu et la manipulation restent des armes essentielles à ceux qui veulent exercer le pouvoir. L'histoire se déploie entre la période de l'occupation et les années Giscard, et met en scène trois personnages principaux : Anne Laborde, une jeune résistante, qui s'engagera aux côtés du général de Gaulle et mènera une carrière politique. Alain Véron, le frère d'un militant communiste mystérieusement assassiné à la Libération, qui fréquente les boîtes de Saint-Germain-des-Prés et semble avoir mille vies. Enfin, Aimé Bacchelli, ancien collabo et homme de l'ombre, à la recherche de reconnaissance mais aussi de coups tordus... Les itinéraires de ces trois personnages vont se croiser à différentes reprises, au gré de l'usage que font certains d'un fichier politique établi sous Vichy, que Bacchelli a pu en partie récupérer et enrichir, et auquel vont bientôt s'ajouter ceux du SAC. Au fil des pages, on croise Aragon, Sartre, Krasucki, Frachon, Malraux. et tant d'autres. Un vrai thriller historique, où se dévoilent divers aspects longtemps tenus secrets de la vie politique et sociale de la France des « Trente Glorieuses », des aspects qui, eux, il faut bien le dire, n'ont décidément rien de glorieux.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782021143058

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    540 g

  • Distributeur

    Interforum

Rayons : Policier & Thriller > Policier

Gérard Delteil

Né en 1939 à Paris, Gérard Delteil, Grand prix de la littérature policière pour N'oubliez pas l'artiste (1986), Prix du Quai des Orfèvres pour Pièces détachées (1993), est l'auteur de quelque 40 thrillers et romans noirs, salués pour la qualité de leur documentation, leur construction et leur rythme. Les éditions de l'Archipel ont publié en 2003 Les Pillards de Bagdad, « un thriller formidablement documenté à lire d'un souffle » (Le Parisien), et, deux ans plus tard, 2011, « scénario catastrophe fondé sur une menace bien réelle, celle d'une méga-inondation à Paris » (Le Nouvel Observateur).ÿÿAprès des études aux Beaux-Arts, il exerce pendant dix ans la profession de crayeur (dessinateur de trottoirs). Cette expérience lui a fourni la matière d'un de ses romans les plus connus, N'oubliez pas l'artiste (Fleuve Noir 1985, Folio 1992). De multiples petits boulots le conduisent au journalisme puis à l'écriture. Il a publié plus de cinquante romans noirs qui s'appuient le plus souvent sur des enquêtes (consacrées aux prisons, aux trafics de viande, aux dangers de l'industrie chimique) menées tant en France qu';à l'étranger. Aux éditions Liana Levi ont paru en 1985 Le Miroir de l'Inca et en 1987 Festin de crabes. Il a reçu le Prix Quai des Orfèvres 1993 pour Pièces détachées (Fayard).

empty