Affranchissements Affranchissements
Nouv.
Affranchissements Affranchissements
 / 

Affranchissements

À propos

Tout part du grand-oncle de la narratrice, Jim, né en 1923, mort en 2001. De Londres où il vivait, il envoyait régulièrement à sa petite-nièce des timbres pour sa collection, alors même qu'elle l'avait un peu délaissée. Il lui adressa en particulier, à la fin de sa vie, une série de timbres liée au millénaire. Lorsqu'elle la retrouve, une constellation de dates et des fragments de la vie de Jim surgissent, de son enfance à Menton jusqu'à la ruine de l'Hôtel Bellevue vers 1938. Ce grand-oncle était bossu, atteint du mal de Pott, forme de tuberculose. Et le bossu, dit-on, porte chance, il apporte l'argent. On croise ici William Carlos Williams, Stéphane Mallarmé, le docteur Voronoff, un photographe zurichois, des billets de banque, et on revient, comme on suit un fil rouge, à ce grand-oncle Jim, devenu jardinier, expert en botanique, passionné de plantes (et de femmes). Il y a des images, des archives personnelles, familiales. Il y a des poèmes, dont certains en anglais. Muriel Pic propose un livre-errance qui interroge la soif de liberté, la soif de désir, et la possibilité de s'affranchir. Bref, la littérature comme une affaire de curiosité et de rêverie.

Rayons : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782021447774

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    430 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Muriel Pic

Docteur de l'EHESS, Muriel Pic (née en 1974) vit et travaille entre Zurich et Paris. Professeur FNS à l'université de Berne, elle a mené ses recherches sur le montage littéraire à l'université libre de Berlin puis a enseigné la littérature française du XXe siècle à l'université de Neuchâtel. Elle a publié plus d'une dizaine d'ouvrages sur P. J. Jouve, W. G. Sebald, G. Bataille, W. H. F. Talbot, W. Benjamin, H. Michaux. Récemment, l'édition critique Edith Boissonnas, Henri Michaux, Jean Paulhan Mescaline 55. (2014, éditions Claire Paulhan) et la traduction (en coll. avec Lukas Bärfuss) de W. Benjamin, Les Lettres sur la littérature (Zoé, 2016).

empty