Une histoire inquiète : les historiens et le tournant linguistique

,

À propos

L'histoire est une discipline traditionnellement confiante. Depuis le XIXe siècle au moins, les historiens se sont accordés sur un ensemble de règles et de conventions qui garantissaient tout à la fois la production de connaissances objectives et vérifiables, l'affirmation d'une communauté de métier et l'élaboration d'un récit partagé. Ce sont ces convictions essentielles qu'est venu ébranler le tournant linguistique, qui pose que le langage, loin d'être un medium neutre, participe de la construction du monde dans lequel nous vivons et que nous étudions.
Il s'agit d'un moment relativement bref - deux décennies à partir des années 1970 - mais intense, qui, depuis les États-Unis, a été à l'origine de fortes turbulences au sein de l'historiographie et, au-delà, dans toute une part des sciences sociales et des humanités. Dans ses versions les plus radicales, il a pu aboutir à une rupture entre les mots et les choses, au déni de tout rapport à la réalité et à la mise en cause de la possibilité même d'une connaissance du passé. Des questions ont été posées, dont certaines restent ouvertes. L'histoire est aujourd'hui moins assurée de ses certitudes qu'elle ne l'était. Elle est sans nul doute plus inquiète.
Les auteurs se proposent de reconstruire à travers cet ouvrage la dynamique d'un mouvement, le patchwork théorique qu'il a mobilisé, pour comprendre l'attraction qu'il a exercée, les polémiques et les rejets qu'il a suscités, en replaçant le tournant linguistique dans le cadre plus large du moment postmoderne qui, dans les mêmes années, traduit le sentiment d'un épuisement des valeurs et des formes sociales, politiques, culturelles, associées à la modernité.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Documents historiques

  • EAN

    9782021516753

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    392 Pages

  • Longueur

    23.9 cm

  • Largeur

    15.4 cm

  • Épaisseur

    3.6 cm

  • Poids

    540 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Revel

Jacques Revel est directeur d'études émérite et ancien président de l'EHESS, historien spécialiste de l'histoire sociale et culturelle de l'Europe moderne (xvi e - xviii e  siècles). Il a notamment publié Penser par cas avec Jean-Claude Passeron (coll. « Enquête », Éditions de l'EHESS) et Les usages politiques du passé avec François Hartog (coll. « Enquête », Éditions de l'EHESS).

empty