À propos

Autour de 1930, un peu à rebours de l'époque, Serge Roche embrassa la cause du baroque. Fils d'un marchand d'art, qui devait finir aquarelliste réputé, il connut dès l'enfance les artistes qui fréquentaient, à Montmartre, la boutique familiale et n'étaient autres que Picasso, Renoir ou Pissaro. Fasciné par ces oeuvres d'art à la fois virtuoses et invisibles que sont les cadres et les miroirs, il en devint l'archiviste, l'érudit et le galeriste. Sa familiarité avec les décors rococo et les cabinets de glaces de l'Europe baroque, de Venise à Wurtzburg, eut une autre conséquence : il imagina et produisit meubles, objets et décors que se disputerait pendant plus de trente ans une clientèle choisie, de Chanel à Ali Khan. De stuc et de miroirs, ses consoles, ses obélisques, ses cheminées et ses objets décoratifs réinventent le répertoire des styles qui le fascinaient, jouant des brisures de lumière et des reflets d'eau morte des miroirs vieillis. Ses créations prennent place auprès de celles d'autres créateurs, tels André Arbus et Jean-Charles Moreux, qui se refusèrent à considérer l'ornement comme un crime et font aujourd'hui l'objet d'une réévaluation radicale.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Patrick Mauriès

  • Éditeur

    Gallimard

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    14/09/2006

  • EAN

    9782070781355

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    163 Pages

  • Longueur

    29.7 cm

  • Largeur

    24.9 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    1 370 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Patrick Mauriès

Patrick Mauriès est écrivain, éditeur et journaliste. Il est l'auteur de plus de quarante titres, parmi lesquels des ouvrages sur Christian Lacroix, Karl Lagerfeld, Yves Saint Laurent, Jean-Paul Goude et Chanel. Il écrit régulièrement pour Vogue, Purple Magazine, AD et The World of Interiors. Le premier ouvrage consacré aux accessoires par Yves Saint Laurent, offrant un aperçu unique sur ses archives personnelles.

empty