Ce qui plaisait à Blanche Ce qui plaisait à Blanche
Ce qui plaisait à Blanche
Ce qui plaisait à Blanche
 / 

À propos

« Certains êtres sont parfois des virtuoses involontaires de l'instrument que nous sommes. Et ils le sont parce qu'un don mystérieux leur a offert un accès immédiat, presque violent, à ce que, d'ordinaire, nous dissimulons.
Ces êtres, que nous identifions à peine quand le hasard nous met en leur présence, jouent d'instinct de cet instrument, donc de nous-mêmes. Rien, pourtant, ne les a préparés à l'exercice auquel ils vont exceller sans le savoir.
Parfois, ils y prennent du plaisir. Parfois, ils s'en acquittent sans y songer. Comme des despotes qui se sentent obligés d'être despotiques, par conformité à leur nature, et presque à leur insu.
Ces êtres sont redoutables car ils vont nous gouverner avant même d'avoir pris la peine de le vouloir.
Mais nous aimons à la folie l'illusion qu'ils nous procurent d'être compris, ainsi que les doses de ravissement qu'ils ont versées dans notre existence - en même temps qu'ils y ont versé leurs doses de venin.
Blanche était de ces êtres-là... ».
J-P. E



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782246802884

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    312 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14.2 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    388 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Paul Enthoven

Jean-Paul Enthoven, éditeur et critique littéraire, est l'auteur des Enfants de Saturne (Grasset, 1996), Aurore (Grasset, 2001), La Dernière Femme (Grasset, 2006), Ce que nous avons eu de meilleur (Grasset, 2008), L'Hypothèse des sentiments (Grasset, 2012), Dictionnaire amoureux de Proust, avec Raphaël Enthoven (Plon, 2013), prix Femina essai 2013.

empty