La petite fille qui en savait trop

Traduit de l'ANGLAIS par ARIANE BATAILLE

À propos

Une petite fille assiste au meurtre de son père. Incapable de parler et d'écrire, elle est extraordinairement douée pour dessiner. Les enquêteurs obtiendront-ils d'elle un portrait de l'assassin avant que celui-ci n'ait retrouvé sa trace ? Dans le Bruxelles de la fin des années 1970, épicentre de tous les jeux de pouvoir, Peter May tend la toile d'une étouffante course contre la montre.


Rayons : Policier & Thriller > Policier


  • Auteur(s)

    Peter May

  • Traducteur

    ARIANE BATAILLE

  • Éditeur

    ACTES SUD

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    04/10/2023

  • Collection

    Polars Etrangers

  • EAN

    9782330179007

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    416 Pages

  • Longueur

    17.6 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    2.9 cm

  • Poids

    302 g

  • Support principal

    Poche

Peter May

Écrivain écossais, installé depuis une dizaine d'années dans le Sud de la France, Peter May a été journaliste avant de devenir l'un des plus brillants et prolifiques scénaristes de la télévision écossaise. Il se consacre désormais à l'écriture de ses romans, publiés en France aux éditions du Rouergue.
Sa “série chinoise” contient Meurtres à Pékin (2005 ; Babel noir n° 9), Le Quatrième Sacrifice (2006 ; Babel noir n° 15), Les Disparues de Shanghai (2006 ; Babel noir n° 19), Cadavres chinois à Houston (2007 ; Babel noir n° 26), Jeux mortels à Pékin (2007 ; Babel noir n° 34), L'Éventreur de Pékin (2008 ; Babel noir n° 44). La “trilogie de Lewis” est composée de L'Île des chasseurs d'oiseaux (2009 ; Babel noir n° 51), L'Homme de Lewis (2011) et Le Braconnier du lac perdu (2012).

empty