Eliodora
Eliodora
 / 

À propos

« Des années de passions et de haines déferlaient d'un coup. Des centaines d'innocents étaient tués. Sans pitié, sans semonces. Les questions, les mêmes questions. Les draps collant sa peau. Les cauchemars. Les rêves, tous les rêves, les espoirs de la République défigurés sous les bottes des fascistes. Le marasme, le sang. Elle ne veut pas y croire. Une vague, un mur d'eau noire les emportait - Eliodora avec elle. Elles suffoquaient. Aspirées, déchiquetées. » 1936, la guerre civile n'épargne personne et gagne les petits villages de campagne. Ainsi, Eliodora perdra son père et Ana verra son mari recherché. Chacune d'elles, à sa manière, devra affronter l'absence, le silence, et la terreur du régime fasciste... À travers ces saisissants portraits de femmes, Aurélia Cassigneul-Ojeda plonge le lecteur dans le quotidien du franquisme en dévoilant comme une plaie béante les traumatismes à venir d'une Espagne en pleine implosion.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782342150018

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    142 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Poids

    213 g

  • Distributeur

    Publibook

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Aurélia Cassigneul-Ojeda


Issue de grands-parents paternels de Burgos, Aurélia Cassigneul-Ojeda hérite d'une partie douloureuse de l'Histoire espagnole. Le grand-père est assassiné par la Guardia civil en 1936, juste entre la Guerre civile et la prise de pouvoir de Franco. Native de Neuilly-sur-Seine, Aurélia passe son bac à Alger puis fait ses études à la faculté de Nanterre et à La Sorbonne. Agrégée d'anglais, elle enseigne en classes préparatoires HEC. Elle habite à Toulouse et a rédigé un mémoire sur la naissance du féminisme dans la littérature du XIXe siècle anglais, qui est vraiment une influence majeure pour elle.

empty