Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Requiem pour le roi ; mémoires de Louis II de Bavière
 / 

Requiem pour le roi ; mémoires de Louis II de Bavière

À propos

Au fil de douze parties d'échecs sur fond de fin des Empires, Véronique Bergen enregistre la déposition et la mise à mort d'un Roi-Lune perdu en ses songes. Un roi qui assiste à l'agonie des monarchies. Un roi qui fait du refuge dans l'imaginaire le seul lieu où vivre. Ame-soeur de sa cousine Elisabeth d'Autriche, dite " Sissi ", protecteur de Wagner, bâtisseur de châteaux où l'onirisme des contes de fées le dispute au kitsch, Louis II de Bavière n'a cessé d'être déchiré entre une impossible incarnation du principe dynastique et des transports érotiques qui l'abîment- dans l'angoisse. A travers la mise " échec et mat " d'un monarque qui régna dans le seul but de s'évader de son siècle, c'est la fin d'une époque qui se voit interrogée. Comment venir à bout du conflit entre la charge d'une fonction royale et l'avidité de corps masculins ? Esthétisme, pacifisme, théâtre et musique ont été les planches de salut de cet ultime roi qui comprit très tôt que la scène de l'Histoire chassait les têtes couronnées, que la Prusse s'apprêtait à faire basculer l'Allemagne dans la musique de l'acier et des bombes, et que le règne de l'argent se verrait intronisé.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Roman historique

  • EAN

    9782356871107

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    294 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Véronique Bergen

Née et résidant à Bruxelles, Véronique Bergen est philosophe de formation et a publié plusieurs recueils de poèmes, des essais et des romans dont, récemment, Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent (Denoël, 2006, prix Félix Denayer de l'Académie de langue et de littérature françaises de Belgique, prix triennal de la Ville de Tournai).

empty