William Morris ou la vie belle et créatrice William Morris ou la vie belle et créatrice
William Morris ou la vie belle et créatrice William Morris ou la vie belle et créatrice
 / 

William Morris ou la vie belle et créatrice

À propos

Bien avant d'autres, William Morris, auteur des Nouvelles de nulle part (1890), est parti en guerre contre la civilisation moderne et le capitalisme, sources d'inégalités, d'anéantissement de la noblesse et de la créativité du travail artisanal, de la beauté des objets du quotidien, des milieux urbains et de la nature. Morris incrimine la culture de l'« ersatz », la production au moindre coût, qui est au coeur du capitalisme machiniste dès le XIXe siècle. Une vie sans beauté et sans créativité, dit-il, est une vie d'esclave. La majorité des ouvriers dans les usines y sont condamnés. Morris annonçait en outre le gaspillage provoqué par des productions de mauvaise qualité et le renouvellement constant et artificiel des besoins.
William Morris a lutté toute sa vie contre cette civilisation inégalitaire et sans âme. D'abord du point de vue pratique, par son entreprise de fabrication d'objets utiles, solides et esthétiques - la William Morris and Co -, où il excellait lui-même dans la création de papiers peints, et qui fut à l'origine de l'Art nouveau. Ensuite comme conférencier de la Socialist League, en s'efforçant de gagner la « bataille culturelle » et de convaincre les ouvriers de lutter contre le capitalisme. Il apparaît comme un véritable précurseur de la décroissance, de la relocalisation de l'économie et de l'autonomie dans le travail. Son oeuvre montre, plusieurs décennies avant l'apparition de la société de consommation et la prise de conscience écologique, les impasses dans lesquelles nous sommes entraînés par le capitalisme... et les moyens d'en sortir.

Rayons : Vie pratique & Loisirs > Nature & Plein air > Ecologie > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782369352143

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    108 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Relié  

Florent Bussy

Florent Bussy est professeur agrégé et docteur en philosophie. Enseignant en lycée, il a été chargé de cours à l'université de Rouen (2006-2013).
Il est conseiller municipal de la ville de Dieppe (Seine-Maritime), délégué à la transition écologique. Il a écrit de nombreux articles et collabore à la revue Les Zindigné(e)s, dirigée par Paul Ariès. Il est l'auteur de Critique de la raison automobile (Libre et solidaire, 2014), Qu'est-ce que le totalitarisme ? (Vrin, 2014) et Le Totalitarisme : histoire et philosophie d'un phénomène politique extrême (Le Cerf, 2014).

empty