L'appel de la scène L'appel de la scène
L'appel de la scène
L'appel de la scène
 / 

L'appel de la scène

À propos

Récemment élu meilleur stripteaseur, Kyle est enfin décidé à sortir du milieu de la nuit pour une vie plus stable, pour le plus grand plaisir de sa copine. Mais c'était sans compter sur une nouvelle proposition qui s'offre à lui : travailler dans le futur plus gros club de striptease au monde. Le choix de Kyle s'orientera-t-il vers son avenir personnel ou professionnel ? Arrivera-t-il encore longtemps à concilier sa carrière et sa relation amoureuse ?

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782379166259

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    126 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Poids

    401 g

  • Distributeur

    Editions Maia

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Thomas Moralès

Journaliste, critique et écrivain, Thomas Morales a beaucoup écrit durant toutes ces dernières années. Des articles par centaines, des
dossiers de presse plus qu'il n'en faut, des livres aussi. Sur la littérature, la mode, l'auto, le cinéma, dans d'éphémères revues ou de
vieilles maisons, il a traîné son humeur vagabonde. On lui doit 9 livres : Le Break Volvo 240 de mon père , aux Éditions ETAI (2009) ;
Objets Masculins-Les essentiels de l'homme , aux Éditions du May (2009) ; Mythologies automobiles, L'Éditeur (2011) ; Dictionnaire
élégant de l'automobile , aux Éditions Ruefromentin (2013) ; Lectures vagabondes , aux Éditions La Thébaïde (2014) ; Les Mémoires
de Joss B. (2015) et Madame est servie ! (2016) aux Éditions du Rocher ; Un Patachon dans la mondialisation (2017) et Adios, aux
Éditions Pierre-Guillaume de Roux (2016) et Belmondo & moi aux éditions numériques Nouvelles Lectures. On peut retrouver
régulièrement sa plume dans Causeur, Valeurs Actuelles, Schnock, Rétroviseur, Service Littéraire, Homme Deluxe ou encore
Technikart. Il vient de remporter le Coup de Shako du Prix des Hussards 2017 pour Adios.

empty