Motl en Amérique (traduction conjointe Evelyne Grumberg)

Traduit du YIDDISH par NADIA DEHAN-ROTSCHILD

À propos

À travers les yeux de Motl, l'enfant de la famille, Sholem-Aleikhem raconte l'arrivée en Amérique d'une famille d'émigrants juifs venus des confins de l'Europe de l'Est, de l'Ukraine d'aujourd'hui.

Grâce à sa joie de vivre et à sa soif de découvertes, Motl tient le tragique à distance. Il narre, avec l'innocence de son regard enfantin, la situation ô combien tragique d'émigrants arrivant en Amérique : une traversée en troisième classe sur un paquebot, l'arrivée à Ellis Island où s'entassent les foules de candidats à l'immigration soumis aux interrogatoires, la découverte de New York et de ses immigrés qui vivent dans la misère, les débuts de l'intégration.

Des situations dramatiques dont la tristesse est tenue à distance grâce à l'humour.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Sholem Aleikhem

  • Traducteur

    NADIA DEHAN-ROTSCHILD

  • Éditeur

    L'Antilope

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Date de parution

    22/03/2024

  • EAN

    9782379511363

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    13.1 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    242 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Sholem Aleikhem

Né en Ukraine en 1859 et mort à New York en 1916, Sholem-Aleikhem a été l'un des premiers écrivains yiddish de la période moderne et l'un des plus populaires. Il est à présent considéré comme un classique. Son œuvre, publiée en yiddish en 28 volumes, comprend des romans, des pièces de théâtre, de la littérature pour enfants, des souvenirs d'enfance et surtout un grand nombre de nouvelles. Seuls trois romans et trois recueils de nouvelles ont, à ce jour, été traduits en français.

Sholem-Aleikhem a dû sa popularité à son talent pour décrire les petites gens du monde juif d'Europe orientale, à sa grande maîtrise de la langue yiddish populaire et à un humour extraordinaire.

Sa rencontre avec Mark Twain aurait donné lieu, dit-on, à ce dialogue :
Mark Twain - On dit que vous êtes le Mark Twain juif.
Sholem-Aleikhem - On dit que vous êtes le Sholem-Aleikhem américain.

empty