Crise énergétique en Europe et protectionnisme américain : la réindustrialisation compromise ?

, ,

À propos

L'année 2022 a été marquée par une forte augmentation des prix du gaz et de l'électricité. Cette situation exceptionnelle, qui a débuté à la mi-2021 avec la reprise économique post-covid puis a été exacerbée par l'invasion russe en Ukraine, a eu un impact considérable sur les industriels. Leur facture énergétique a pratiquement doublé dans tous les secteurs d'activité et dans tous les pays européens.

Dans ce contexte inédit, se sont ajoutés deux événements volontiers inquiétants : d'une part, la mise en place annoncée du mécanisme d'ajustement carbone aux frontières de l'Europe (MACF, qui doit se substituer aux quotas gratuits), et d'autre part l'adoption de l'Inflation Reduction Act (IRA) aux États-Unis, qui subventionne abondamment la décarbonation de l'industrie américaine. Ces trois phénomènes concourants ont laissé craindre de lourdes conséquences sur l'activité industrielle en France. Cette note propose une estimation des effets respectifs de ces trois phénomènes sur l'activité et l'emploi, secteur par secteur. Leur redonnant leur juste mesure, elle apporte des éléments inédits pour alimenter et rééquilibrer les débats autour du sujet.

L'envolée des prix de l'énergie est en effet le principal fardeau pesant sur l'activité des entreprises industrielles, du moins sur certains secteurs en amont des chaînes de valeur. L'IRA et le MACF ont des effets moindres mais viennent exacerber ce premier phénomène, là encore dans certains secteurs uniquement. C'est la conjonction de ces trois facteurs et, surtout, la persistance de leurs effets sur le moyen terme qui risquerait de compromettre les perspectives françaises de réindustrialisation.

Cette note s'adresse aux dirigeants d'entreprises, décideurs publics, chercheurs, étudiants et citoyens souhaitant comprendre les effets de la crise énergétique, de l'IRA et du MACF sur l'industrie française.


Rayons : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques > Mondialisation et développement > Commerce international


  • Auteur(s)

    David Lolo, Vincent Charlet, Ahmed Diop

  • Éditeur

    PRESSES DE L'ECOLE DES MINES

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    17/08/2023

  • Collection

    La Fabrique

  • EAN

    9782385423360

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    130 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    16.5 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    302 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

David Lolo

Diplômé de Sciences Po Aix, David Lolo a travaillé dans la production d'études conjoncturelles, sectorielles et territoriales pour les secteurs privé (Groupe Xerfi), public (Direction générale des entreprises) et parapublic (Agence d'urbanisme du Pays d'Aix).
David Lolo est actuellement économiste chargé d'études à la Fabrique de l'industrie. Ses travaux portent notamment sur la décarbonation et la compétitivité de l'industrie.

Vincent Charlet

Vincent Charlet, ingénieur de MINES ParisTech, ancien directeur de Futuris a travaillé notamment sur les politiques d'innovation à l'OST puis à Technopolis et à l'ANRT. Il est délégué général de La Fabrique de l'industrie.

Ahmed Diop

Diplômé d'un master en économie quantitative de l'École Polytechnique (X), Ahmed Diop a occupé les fonctions d'assistant de recherche au centre de recherche en économie et statistique (CREST) et de chargé d'études au sein d'un cabinet spécialisé dans les sujets de l'entrepreneuriat, de l'innovation et du numérique.
Il est actuellement chargé d'études à la Fabrique de l'industrie. Ses travaux portent notamment sur la décarbonation et la compétitivité de l'industrie.

Découvrez un extrait PDF
empty