Je voulais une chance de vivre ; récits de mineurs isolés étrangers Je voulais une chance de vivre ; récits de mineurs isolés étrangers
Je voulais une chance de vivre ; récits de mineurs isolés étrangers Je voulais une chance de vivre ; récits de mineurs isolés étrangers
 / 

Je voulais une chance de vivre ; récits de mineurs isolés étrangers (préface Jacques Toubon)

, ,

À propos

Selon le rapport 2018 du ministère de la Justice, 17 022 mineurs non accompagnés (MNA, autrefois dénommés « mineurs isolés ») étaient accueillis ou pris en charge en France.
Enfants ou adolescents, majoritairement issus de l'Afghanistan, de la République démocratique du Congo (RDC) et de la Guinée, ils ont fui la guerre, les violences ou les discriminations. Ils ont mis leur vie en danger lors de parcours migratoires périlleux.
Ces jeunes sont des « enfants » au sens de la Convention internationale des droits de l'enfant. Ce sont des personnes isolées, vulnérables.
L'ambition de ce livre est de leur donner un visage et une voix, au travers de 11 récits personnels. Des garçons, mais aussi des filles, moins nombreuses à tenter l'aventure.
Dans ces témoignages bruts, ils livrent des fragments de leur histoire : leur vie quotidienne dans leur pays d'origine, la situation qui a déclenché le départ, leur parcours, leur arrivée en France, leurs rencontres.
Ce livre propose d'aller à la rencontre de jeunes filles et garçons malmenés par l'exil et le labyrinthe administratif français, mais qui parviennent parfois, petit à petit, à se reconstruire, à être de simples adolescents, à ne plus avoir peur. À vivre au lieu de survivre.

Sommaire

Préface par Jacques Toubon.
Introduction.
Chapitre 1. Samim (Afghanistan) : « À aucun moment je ne serais parti si j'avais su que je ne les reverrai jamais ».
Chapitre 2. Benjamin (Cameroun) : « Pour moi l'école est une passerelle permettant d'atteindre n'importe quelle rive ».
Chapitre 3. Youssouf (Côte d'Ivoire) : La détermination au prix de l'épuisement.
Chapitre 4. Soulemani (Mali) : « Si la France c'est ça, je vais chercher un autre ailleurs ».
Chapitre 5. Kainat (Afghanistan) : « Nous allons bientôt retrouver notre père en Angleterre ».
Chapitre 6. Golo (Comores) : « Je rêve de devenir électricien, pour revenir dans mon village et installer le courant chez ma mère ».
Chapitre 7. Salem (Maroc) : « Aujourd'hui, je désire être quelqu'un qui tient debout ».
Chapitre 8. Abdoul (Guinée) Les bénévoles ou l'engagement citoyen auprès des mineurs isolés étrangers.
Chapitre 9. Kena (Mali) : « Je suis un esclave, fils d'esclave, petit-fils d'esclave ».
Chapitre 10. Lili (Érythrée) : « J'irai en Angleterre ».
Conclusion.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Migrations / Immigration / Intégration

  • EAN

    9782708253537

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    208 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    246 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty