dialogue sur l'histoire et l'imaginaire social dialogue sur l'histoire et l'imaginaire social
dialogue sur l'histoire et l'imaginaire social
dialogue sur l'histoire et l'imaginaire social
 / 

dialogue sur l'histoire et l'imaginaire social (préface Johann Michel)

,

À propos

Paul Ricoeur invite en 1985 Cornélius Castoriadis dans l'émission « Le bon plaisir de Paul Ricoeur » (France Culture), pour s'entretenir avec lui du rôle de l'imaginaire social dans les transformations historiques. Deux styles, deux voix qui tantôt se rencontrent, tantôt se séparent à propos du sens de l'innovation historique et de la portée des ruptures historiques.

Notice :
Tout semble opposer Castoriadis et Ricoeur : deux tempéraments, deux styles, deux philosophies. Et c'est l'un des intérêts de ce dialogue entre les deux philosophes dans lequel la parole incisive de l'un n'a rien à envier à celle de l'autre. L'unité de l'entretien repose sur une interrogation : est-il possible de créer du nouveau historiquement ? L'enjeu de la controverse porte moins sur les conditions de possibilité de la science historique que sur les conditions de possibilité de l'agir humain dans des circonstances historiques données. Il revient à Castoriadis, dans ce jeu de rôles et de joutes verbales, de défendre de manière implacable la thèse de la création historique.
Cette thèse est tout simplement inacceptable pour Ricoeur, qui s'inscrit dans une dialectique entre innovation et sédimentation. Par-delà cette divergence, il y a une analyse que partagent Ricoeur et Castoriadis : le refus de réduire et d'indexer le politique sur l'économique.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • EAN

    9782713224959

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    76 Pages

  • Longueur

    16.5 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Paul Ricoeur

Philosophe considérable, il a consacré sa réflexion à l'analyse du sujet (Soi-même comme un autre, 1990), de son action et de son rapport au temps (Temps et Récit, 1983, 1984, 1985), dans un dialogue constant avec la psychanalyse, la linguistique, le structuralisme mais aussi les théories sociales et politiques (L'Idéologie et l'Utopie, 1997). Il a également renouvelé les recherches exégétiques et bibliques (Penser la Bible, 1998, Lectures 3, 1994).

Cornelius Castoriadis

Cornelius Castoriadis (1922-1997) s'installa en France en 1945, après des études de philosophie, d'économie et de droit à Athènes. Cofondateur du groupe et de la revue Socialisme ou Barbarie (1949-1965), économiste à l'OCDE (1948-1970), directeur d'études à ITHESS (1980-1995), psychanalyste (1973-1997). Il a publié au Seuil L'Institution imaginaire de la société (1975) et six volumes (dont un posthume) des Carrefours du labyrinthe (1979-1999), ainsi que le recueil Une société à la dérive (2005). Ses séminaires de l'EHESS sont en cours de publication au Seuil: Sur Le Politique de Platon (1999), Sujet et vérité dans le monde social-historique (2002), Ce qui fit la Grèce, 1. D Homère à Héraclite (2004).

empty