Mon père, soldat de 14-18

À propos

« Rien n'effacera de ma mémoire cette date du 2 août 1914 : La mobilisation générale. L'annonce de «cette mobilisation générale» avait fait sonner le clocher des églises. Ce n'était plus la cloche de nos repas, mais le tocsin qui appelait les hommes pour partir à la guerre. » Un chapitre de l'Histoire à la fois si proche et si lointain, qui dans la bouche d'un enfant de poilu se fait vivant, émouvant et terriblement vrai. Un récit à la première personne, de Christophe Malavoy, qui donne à entendre des voix aujourd'hui toutes éteintes.
Ce jour où il fait ses adieux à son père sur le quai d'une gare, le petit Charles n'imagine pas que la guerre va durer quatre ans et que sa vie ne sera plus jamais la même. Tandis que la guerre des tranchées s'enlise, l'enfant n'a pas d'autre choix que d'apprivoiser l'absence, de vivre au rythme des courriers de son père, des brèves qu'il glane dans les journaux, des malheurs des camarades de classe...
Cent ans déjà que des hommes sont partis, fleur au fusil, avec la certitude que le conflit ne durerait pas. Mais la guerre des tranchées, une sale guerre, la Der des Ders, a retenu ses hommes quatre longues années ou ne les a pas rendus.
La Grande Guerre vécue par un enfant d'autrefois racontée à l'enfant d'aujourd'hui, pour mieux la comprendre, l'apprendre, ne pas l'oublier.


Rayons : Jeunesse > Littérature Enfants


  • Auteur(s)

    Christophe Malavoy

  • Éditeur

    La Martiniere Jeunesse

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    16/01/2014

  • EAN

    9782732462158

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    19.5 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    116 g

  • Lectorat

    à partir de 6 ANS

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Christophe Malavoy

Acteur de cinéma et de théâtre, réalisateur de La ville dont le prince est un enfant en 1996, d'après la pièce de Montherlant, Christophe Malavoy, né en 1952, est aussi écrivain et publie depuis 1990. Les titres de ses romans, récits, nouvelle (D'étoiles et d'exils, Parmi tant d'autres, J'étais un enfant pendant la guerre de 14-18, La Brûlure du jour, Prison de la Santé, 1942) parlent d'eux-mêmes et les mêmes thèmes reviennent, creusés, exorcisés, libérés, recomposés : le souvenir indélébile de la guerre, l'histoire familiale (le combat intérieur d'un père qui a peu connu son propre père), la mémoire et son espace dans lequel on déambule, l'appréhension du monde...

empty