Love, mode d'emploi

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

Pour les plus jeunes (comme pour les plus vieux), de la peur à la plénitude, en passant par l'angoisse et l'euphorie, l'état amoureux, qu'il soit de courte ou de longue durée, provoque en nous de profondes métamorphoses.Car l'amour n'a pas un seul et unique visage, dès l'adolescence, il existe plus d'un type d'amour. Dans ce livre, écrit tout en finesse et justesse, Françoise de Guibert et Laurence Schaack évoquent toutes les sortes d'amour que l'on peut vivre dès son plus jeune âge, et qu'il est bon de savoir identifier. Amour platonique, amour passionnel, amour pur et réciproque, amour sensuel, amour inaccessible... Mille et une manières de vivre l'amour!

  • EAN 9782732477992
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 112 Pages
  • Longueur 19 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 214 g
  • Distributeur Interforum

Françoise de Guibert

  • Naissance : 1-2-1970
  • Age : 49 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Françoise de Guibert vit à Auray en Bretagne dans une maison rose de contes de fées. Après 10 ans passés aux éditions Albin Michel Jeunesse où elle a notamment coordonné la collection « Carnets de sagesse », elle a quitté Paris pour le golfe du Morbihan. Elle se consacre à l'écriture de livres pour les enfants et a publié aujourd'hui 45 ouvrages, principalement documentaires, sur des sujets très variés. Elle anime également des ateliers d'écriture dans les classes et un atelier d'écriture pour adulte, Le Zinc de l'écriture.

Jacques Azam

Jacques Azam est né en 1961 à Carnaux dans le Tarn. Enfant, il feuillette Spirou et Pilote mais aime surtout lire Tintin. Plus tard, ce sont les dessins de Claire Bretecher, de Reiser et de F'murr qui lui donne envie de dessiner. Le petit Jacques Azam est un élève moyen et, après une année de fac en administration économique et sociale, il cesse ses études et commence à dessiner de plus en plus. Il est alors plus intéressé par le dessin humoristique et le dessin de presse que par la bande dessinée. C'est finalement dans la presse et l'édition jeunesse ,qui lui paraît alors bien plus ouverte et plus riche graphiquement, qu'il commence à publier ses dessins. Après 4 ou 5 ans de strips BD dans l'hebdo "Les Clés de l'actualité junior" chez Milan presse et il désire en faire un album. Lorsque Milan s'ouvre à l'édition de bande dessinée, il entre immédiatement dans le cercle des auteurs-phares de la maison avec la parution de "Cultiver la fleur qui pue", "Faxer une andouillette et autres bêtises" ou encore "Zinzin des bois". Il poursuit d'ailleurs encore aujourd'hui la prépublication des histoires de "Chico Mandarine" dans le magazine "Capsule Cosmique". Il croise Lewis Trondheim à quelques reprises avant de lui proposer de travailler avec lui, un soir, dans le métro parisien, en revenant du Salon de Montreuil. Jacques lui propose "Scoops à gogo" pour sa collection Shampooing et ils travaillent le projet ensemble.ÿPour écrire et dessiner ses bandes dessinées, il tire son inspiration des gens qui l'entourent, ses enfants, bien sur, mais aussi les adultes et leurs comportements.ÿIl se dit également influencé par l'humour et l'esprit de cinéastes comme Jaoui et Bacri, et les textes de Pierre Desproges. En BD, Il apprécie le travail de Riad Sattouf, Lewis Trondheim, Sfar et De Crecy. En littérature jeunesse, ses préférences vont au trait vif et inventif de Serge Blochet et à la précision et la fausse simplicité des dessins de Marc Boutavant.ÿJacques Azam varie volontiers les plaisirs. La presse et l'édition jeunesse lui paraissent bien se compléter avec le travail d'auteur de BD. Il est particulièrement enchanté par les nouvelles expériences graphiques. Pour l'instant, il réussit avec succès à mener de front ses différents travaux. Jacques Azam vit aujourd'hui à Toulouse avec son épouse Véronique, son fils Elie, 10 ans, et sa fille Emma, 5 ans.

Broché
empty