Chiens cachorros dogs
 / 

Chiens cachorros dogs (édition bilingue français/anglais)

,

À propos

...La photo, c'est comme la poésie. «Ça» vous est offert. Une chose passe, de l'ordre de l'éphémère. Il faut être en synchronie avec. Il y a des choses, des photos que je n'ai pas l'impression d'avoir faites. La photographie constate, démontre le monde, elle ne le change pas. Je ne crois pas que l'art change le monde. Il en a juste le sens et le désir. Pour moi, la photographie doit absolument avoir ses racines dans l'instantané et, s'incorporant à lui, doit révéler une vision du monde, la synthèse de son mystère, objets et choses. Et elle n'aura de grandeur qu'au moment où elle sera capable de traduire l'authenticité de ses éléments en transit. ...Uma fotografia é como um poema. Algo que nos é concedido. Uma coisa ocorre, da ordem do efêmero. É preciso estar sincronizado com ela. Há coisas, fotografias, que tenho a impressão de não ter feito. A fotografia constata, demonstra o mundo, e não o modifica. Não acredito que a arte mude o mundo. Ela se limita a ter o sentido e o desejo de mudá-lo. Para mim, é essencial que a fotografia tenha suas raízes no instantâneo, incorporando-se a ele, que revele uma visão do mundo, a síntese de seu mistério, seus objetos e suas coisas. Ela só adquire grandeza no momento em que for capaz de traduzir a autenticidade de seus elementos transitórios. ...A photograph is like a poem. Something which is offered to us. A thing happens, something ephemeral. You have to be synchronized with it. There are things, photographs, that I have the feeling I never took. Photography takes note of the world, it shows it but doesn't change it. I don't believe art changes the world. It goes as far as meaning and wanting to change the world. To me it's essential for photography to be rooted in the instantaneous. It must merge with the instantaneous in order to reveal a vision of the world, a synthesis of its mystery, its objects and its things. And photography may only acquire greatness when it is able to convey the authenticity of the transitory elements of the world.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Arts et spectacles > Arts de l'image > Photographie > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782757212967

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    72 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    19 cm

Infos supplémentaires : Multilingue   Relié  

Marie Nimier

Marie Nimier a écrit une dizaine de romans publiés chez Gallimard et largement traduits dans le monde entier, dont Sirène en 1985 (couronné par l'Académie française et la Société des Gens de Lettres), La Reine du Silence (Prix Médicis 2004) et Les Inséparables (Prix Georges Brassens et Prix des Lycéens d'Evreux 2008). Elle a écrit des albums pour enfants, des pièces radiophoniques, et des chansons pour Johnny Hallyday, Jean Guidoni, Juliette Gréco, Art Mengo, Maurane et Eddy Mitchell. Elle a également écrit des pièces de théâtre, dont À quoi tu penses ? (chorégraphiée par Dominique Boivin à Chaillot en 2007), Peine, Pénis, Penne (mise en scène par Virginie Deville à La Ferme du Buisson en 2007), Un enfant disparaît mise en scène par Catherine Le Moullec à Nantes en 2007), et Les Siamoises (commandée par la Comédie française). La Confusion a été montée en 2007 dans une version radiophonique pour France Culture par Christine Bernard-Sugy avec Agnès Sourdillon et Eric Caravaca.

empty