La crypte des capucins La crypte des capucins
La crypte des capucins
La crypte des capucins
 / 

La crypte des capucins

À propos

Si La Marche de Radetzky (rééditée en Cadre vert en 2012) illustrait la désagrégation de l'Autriche-Hongrie au rythme de la marche militaire de Johann Strauss, véritable symbole musical de la double monarchie sous François-Joseph, La Crypte des capucins est alors une marche funèbre qui décrit l'ordre défait, l'Autriche disloquée où le drapeau noir et jaune à l'aigle bicéphale laisse place à l'étendard à croix gammée.
Le roman débute à Vienne au printemps 1914 (là où s'arrêtait La Marche de Radetzky ) et se termine à l'Anschluss de 1938. Le narrateur, François-Ferdinand von Trotta, lointain parent des Trotta de La Marche de Radetzky, a connu une jeunesse insouciante dans la Vienne de la Belle Époque. Mais la guerre, qui l'entraîne aux confins de l'Empire où il sera fait un temps prisonnier des Russes, provoque l'écroulement de son pays, la débâcle de sa fortune et de ses illusions. À son retour, Vienne autrefois riche, lumineuse, joyeuse, n'est plus que ruines, misère, amoralité. En mars 1938, les nazis entrent dans Vienne. Alors, le dernier Trotta pressent les temps de barbarie. Il va chercher refuge sur la tombe de l'empereur François-Joseph, dans la crypte des capucins, caveau des Habsbourg, mais la trouve fermée. Il n'y a plus nulle part où aller.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782757817957

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    204 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    127 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Joseph Roth

Joseph Roth, né en Galicie austro-hongroise en 1894, de parents juifs, mène parallèlement à sa carrière de journaliste à Vienne, Berlin, Francfort, Paris celle de romancier et nouvelliste. Opposant de la première heure au national-socialisme, Roth quitte l'Allemagne dès janvier 1933 pour venir s'installer à Paris où il meurt en 1939.

Il laisse à sa mort une oeuvre importante, dont La Rébellion, Tarabas, La Crypte des capucins et La Marche de Radetzky, disponibles en Points.

empty