Une histoire de la violence

À propos

L'actualité place la violence sur le devant de la scène. Thème cher aux sociologues et aux politiques, elle est aussi un objet d'histoire. À rebours du sentiment dominant, Robert Muchembled montre que la brutalité et l'homicide sont en baisse constante depuis le XIIIe siècle.

Un contrôle social de plus en plus étroit des adolescents mâles et célibataires, doublé d'une éducation coercitive des mêmes classes d'âge, peuvent expliquer cette régression de l'agressivité. Peu à peu, la violence masculine disparaît de l'espace public pour se concentrer dans la sphère domestique, tandis que la littérature populaire se voit chargée d'un rôle cathartique. Le début du XXIe siècle semble toutefois marquer une résurgence de la violence, notamment dans les « cités ». L'homme redeviendrait-il un loup pour l'homme ?


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire


  • Auteur(s)

    Robert Muchembled

  • Éditeur

    Points

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    07/06/2012

  • Collection

    Points Histoire

  • EAN

    9782757828724

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    496 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    284 g

  • Support principal

    Poche

Robert Muchembled

Robert Muchembled, professeur à l'université de Paris XIII, lauréat en 1997 du prix Descartes-Huygens, ancien membre de l' Institute for Advanced Study de Princeton, a écrit de nombreux ouvrages traduits en une vingtaine de langues.

empty