À propos

Philippe Sollers incarnait, aux yeux de Barthes, la figure même de l'écrivain contemporain, celui qui interroge son art et le renouvelle sans cesse. Par son attention portée à l'oeuvre et à l'écrivain, Barthes éclaire les enjeux d'une littérature en train de se faire, de s'inventer. Il le fait avec amitié et complicité, en s'engageant résolument derrière Sollers.« Les vicissitudes de l'imagerie sociale font qu'on oublie parfois, me semble-t-il, que Philippe Sollers est un écrivain. C'est pour le rappeler que je réunis ici les textes critiques dont j'ai accompagné son oeuvre, au fur et à mesure qu'elle se faisait ; c'est aussi pour suggérer que les habitudes qui règlent l'engagement littéraire sont peut-être en train de changer : abandonné des anciennes classes et inconnu des nouvelles, l'écrivain, au sens magnifique du terme, est de plus en plus seul ; la portée de son travail doit être évaluée selon des règles nouvelles. Ce sont les difficultés, les risques, mais aussi la nécessité de ce changement, dont l'écrivain Sollers porte témoignage, et c'est ce témoignage dont j'ai voulu rappeler la nécessité. », Roland Barthes.Les six textes de Barthes consacrés à Sollers écrivain ont paru entre 1965 et 1979.


Rayons : Littérature > Littérature argumentative > Essai littéraire


  • Auteur(s)

    Roland Barthes

  • Éditeur

    Points

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    08/10/2015

  • Collection

    Points Essais

  • EAN

    9782757855416

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    68 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Roland Barthes

Né à Cherbourg le 12 novembre 1915
Décédé à Paris le 26 mars 1980
A la suite d'études de lexicologie et de linguistique, Roland Barthes participe en 1934 à la formation du groupe 'défense républicaine anti-fasciste', en réaction aux événements qui ravagent l'Europe. Souffrant d'une faiblesse pulmonaire, il est toutefois réformé en 1939. Il occupe alors successivement plusieurs postes - bibliothécaire à l'Institut français de Bucarest, lecteur à l'université d'Alexandrie, conseiller littéraire aux éditions de l'Arche - et participe également au lancement de plusieurs revues comme Arguments et la Quinzaine littéraire. Essayiste et sémiologue reconnu, il cherche à rompre avec la pensée de Saussure. En tant que directeur d'études à l'EHESS et attaché de recherche en sociologie au CNRS, il approfondit ses analyses du mythe et du signe. Une exposition lui a été consacrée à Paris au centre Pompidou en 2002-2003.

empty