Purifier et détruire ; usages politiques des massacres et génocides

À propos

Fruit de vingt ans de recherches sur la violence, ce livre tente de percer l'énigme des génocides au XXe siècle. Car, des pensées vengeresses au meurtre et au meurtre de masse, il y a le passage à l'acte, processus de bascule complexe, imbriquant des dynamiques collectives et individuelles, de nature politique, sociale, psychologique, etc.

Comprendre n'est pas justifier mais chercher à penser l'impensable. Cela exige une démarche pluridisciplinaire et comparative qui ne s'arrête pas au relevé des causes sociales objectives mais s'interroge sur le sens que les individus leur prêtent. Figures d'un autre en trop, rationalité délirante, politique publique de destruction, guerre et contexte international, rôle des médias, vertiges de l'impunité et plaisir de la cruauté, l'auteur examine chaque facette du problème à travers plusieurs cas historiques.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Anthropologie > Anthropologie sociale et culturelle > Anthropologie politique


  • Auteur(s)

    Jacques Semelin

  • Éditeur

    Points

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    23/03/2017

  • Collection

    Points Essais

  • EAN

    9782757866283

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    640 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    4.3 cm

  • Poids

    423 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Jacques Semelin

Professeur à Sciences Po., directeur de recherche au Centre d´études et de recherches internationales
(CERI/CNRS) ; il travaille sur la question des violences extrêmes et crimes de masse, sujet sur lequel
son nom fait autorité, y compris hors de France.
Il dirige le projet international d'une Encyclopédie en ligne des violences de masse.

empty