/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

économie de la sorcellerie

Traduction Mariette Althaus - Langue d'origine : Allemand

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Une étude ethnologique de la sorcellerie en Afrique de l'Ouest, s'appuyant sur des enquêtes de terrain réalisées dans cinq pays entre 1994 et 2000. David Signer y décrit la sorcellerie comme un système de croyances à l'impact social réel, qui imprègne la politique mais surtout l'économie, et dont la fonction hautement normative et conservatrice empêche efficacement le développement de la société et de l'individu africains. En octobre 1994, à Man, une ville de l'ouest de la Côte d'Ivoire, j'ai eu une conversation révélatrice avec un jeune homme du nom de Jean-Claude. - La sorcellerie, me disait-il, est le plus grand obstacle au développement de l'Afrique. Je demandai : - Que veux-tu dire ? La sorcellerie ou la croyance en la sorcellerie ? - La sorcellerie... la sorcellerie est une réalité. Dès que quelqu'un s'élève, a du succès, est supérieur à la moyenne, il risque toujours d'être ensorcelé. La jalousie est présente partout. Elle conduit à la peur, au découragement, à la paralysie de chaque initiative. Les sorciers « mangent » de préférence ceux qui ont du succès, les diplômés, les étudiants, les jeunes talents prometteurs... ayant une nette prédilection pour un membre de leur propre famille. Ils se le partagent et, la fois suivante, c'est à un autre d'offrir quelqu'un de son entourage. Et ainsi de suite. Si, une fois, tu partages le repas, tu as une dette. Si tu ne sacrifies pas l'un des tiens, c'est sur toi que cela retombe.

Grand format - 36.00 €

En stock dans 9 librairies Choisir ma librairie

Autres informations

  • EAN 9782840668893
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 552 pages
  • Longueur 21 cm

empty