Agoudas, les "Brésiliens" du Bénin

À propos

Être vendu comme esclave est la plus extrême forme d'exclusion sociale.
Le stigmate de l'esclavage est définitif, ineffaçable. Paradoxalement. tout au long du dix-neuvième siècle. un nombre significatif d'anciens esclaves africains revenus du Brésil sur la côte occidentale de l'Afrique sont parvenus à retrouver une place dans les sociétés auxquelles ils avaient été arrachés après avoir été vendus. Installés au Bénin. au Togo et au Nigeria. les Agoudas - ou " Brésiliens comme ils sont appelés dans ces pays - se sont construit une nouvelle identité sociale fondée sur la mémoire de leur vie au Brésil.
En s'alliant à d'anciens négriers eux-mêmes d'origine brésilienne ou européenne. ils ont pris le contrôle d'une économie en crise en raison du déclin de la traite négrière. En majorité alphabétisés. ils étaient maçons, tailleurs, menuisiers. commerçants - quelques-uns très riches et se retrouvèrent à l'avant garde de toutes les opérations novatrices menées dans la région à la fin du dix-neuvième siècle.
Avant la domination coloniale française au Dahomey.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Ethnologie

  • EAN

    9782843031762

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    404 g

  • Distributeur

    Makassar

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty