/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Le mot de l'éditeur : « En quête de ses véritables origines, Benoît fut élevé par une mère adoptive aussi affectueuse que crasseuse, ancienne faiseuse d'anges devenue taxidermiste. [D'Écorcheville,] cette cité des ténèbres nichée au bord du Styx, Georges-Olivier Châteaureynaud énumère les particularismes avec une délectation hypnotique. «Le régime n'avait rien d'une dictature. Une séducture, ou plutôt une enjôlure», précise-t-il, humant jusqu'à l'ivresse les recoins d'une ville hors du temps, où «les ragots couraient à la surface des jours avec une désarmante facilité, comme le ...feu dans l'herbe sèche.» Bombes propulsant le récit à une vitesse frénétique, ses phrases fascinent par leur mélange de cynisme et de candeur, de lucidité ricanante et de crédulité enfantine. Ersatz flamboyant de Prague et de Bagdad, de Londres et du Caire, Écorcheville est régie par un «principe d'incertitude» doublé d'une vérité imparable : «S'il existe une chose digne d'être sue, cette chose est forcément cachée.» Peuplée d'êtres aussi excentriques que leurs noms (Superbe et Aimé Proquinquor, Alcyon et Bételgeuse, Onagre, Cambouis ou Fille-de-Personne), c'est l'antichambre cotonneuse de l'au-delà. Quiconque se lève à l'aube et se tapit sur les berges du fleuve peut voir les défunts s'embarquer vers leur dernière demeure. Si la mort est omniprésente dans ce livre trépidant et guilleret, elle prend les formes les plus inattendues (églises abandonnées comme des squelettes, machines à suicides mitraillant les volontaires pour 10 euros, pluies de mouches crevées criblant les murs), et reste une fatalité distrayante. D'une grande malice, Georges-Olivier Châteaureynaud chatouille les questions métaphysiques pour écouter le rire qui en sourd. Un peu comme l'incroyable personnage de Faunet, un satyre qui met ses pieds de bouc dans le plat et bouscule toutes les âmes d'Écorcheville sur son passage. Y aura-t-il quelqu'un pour offrir ce livre à Jean- Pierre Jeunet ou à Tim Burton ? » Marine Landrot, Télérama.

Poche - 9.95 €

En stock dans 41 librairies Réserver en librairie

Autres informations

  • EAN 9782843048081
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 748 pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 518 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


empty