Piercing, sur les traces d'une infamie medievale (32 PAGES EN QUADRICHROMIE)

À propos

Denis Bruna présente ici une enquête inédite sur le " piercing " au coeur d'images peintes et de textes du XIVe, XVe et XVIe siècles.
Sur les visages et sur les corps, des anneaux, des pendeloques et des chaînes fixés à travers la chair évoquent une étonnante ancienneté occidentale du piercing contemporain... Longtemps passés sous silence, ces ornements sont réservés à des individus singuliers de l'iconographie chrétienne. Des personnes, qui par leurs actes, leur croyance ou leur origine, étaient désignées comme les ennemis de la foi chrétienne : bourreaux, juges, Noirs, juifs, Sarrasins...
Semblant apparaître quelques siècles plus tôt, le malaise contemporain à l'égard du piercing suit les flots lents des mentalités. Si aujourd'hui l'idée de l'exclusion persiste, le code social est inversé. Imposé autrefois comme une marque d'infamie, le piercing s'impose aujourd'hui comme un acte volontaire et revendicatif. La marque est devenue une démarque.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782845970281

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    16.3 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    501 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty