À propos

Le racisme serait-il devenu une catégorie de la délinquance populaire à inscrire au passif des plus défavorisés ? Pour Gérard Noiriel cela est inacceptable car faux. Il éclaire d'un jour cru les nouveaux contours de la stigmatisation raciale contemporaine, fort différente du racisme des années 1930. En se défaussant de la production de stéréotypes, les professionnels de la parole publique, les élites, se refusent à assumer leurs responsabilités. Il nous invite à nous accorder sur les faits pour déjouer fantasmes et abus de langage.


Rayons : Littérature > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages


  • Auteur(s)

    Gérard Noiriel

  • Éditeur

    Textuel

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    18/10/2007

  • Collection

    Conversations Pour Demain

  • EAN

    9782845972391

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    109 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    11.3 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    120 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Gérard Noiriel

Historien, directeur d'études à l'EHESS, Gérard Noiriel est membre du conseil scientifique de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. Il est aussi président du Comité de vigilance face aux usages publics de l'histoire (CVUH). Il a publié de nombreux livres parmi lesquels Les Ouvriers dans la société française (Seuil, 1986), Le Creuset français. Histoire de l'immigration XIXe-XXe siècle (Seuil, 1988), Les Origines républicaines de Vichy (Hachette, 1999), Les Fils maudits de la République (Fayard, 2005).

empty