Ma robe n'est pas froissée
 / 

Ma robe n'est pas froissée

À propos

Ce livre est le récit d'une dévastation. Un roman construit autour d'une trinité implacable, le père, la mère et un "fiancé", qui enferment la narratrice dans un piège de violence et d'humiliation. Loin de tout pathos, avec une émotion toujours contenue, le livre de Corinne Hoex nous fait découvrir l'univers glacé de la maltraitance et nous rend témoins du processus de négation radicale d'un être. Dans une écriture âpre, tendue, toujours sur le fil, l'auteur dresse un procès-verbal impitoyable : celui du père, "mort méticuleusement", dont la narratrice n'a connu que le mépris ; de la mère, dont le regard la nie et "l'abandonne au vide" ; de l'homme, qui "la prend comme on extermine". Roman d'un assassinat psychique, Ma Robe n'est pas froissée nous parle de la béance intérieure et nous donne à observer comment, au milieu de la surdité du monde, une violence endurée se mue en effet de destin.

Avis des internautes

Avis général

(Sur 1 avis client(s))

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782874490408

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    111 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    15 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Corinne Hoex

Corinne Hoex vit à Bruxelles. Elle est historienne d'art et a travaillé comme enseignante, chargée de recherches et documentaliste. Elle est l'auteur de plusieurs études relatives aux arts et traditions populaires en Wallonie. Depuis quelques années, elle se consacre à l'écriture de fiction.ÿElle a publié trois romans, Le grand menu en 2001 aux Éditions de l'Olivier (réédité en 2010 aux Impressions Nouvelles), Ma robe n'est pas froissée en 2008 aux Impressions Nouvelles et Décidément je t'assassine en 2010 aux Impressions Nouvelles.ÿÿElle a également publié de la poésie, Cendres en 2002 aux Éditions Esperluète (avec des dessins de Bernard Villers), Contre Jour en 2009 aux Éditions Le Cormier (avec des vignettes de Frank Vantournhout et La nuit, la mer en 2009 aux Éditions Didier Devillez (avec des encres de Camille De Taeye). ÿÿElle a publié deux livres d'artistes, La mer, la nuit en 2008 aux Éditions Æncrages (avec des aquarelles de Colette Deblé) et Les nageuses en 2009 dans les Cahiers de Peauésie de l'Adour (avec des aquarelles de Colette Deblé).ÿÿElle a participé à des ouvrages collectifs : Quatorze portraits d'horizons (Belgacom, Rapport annuel 2001), Compartiment auteurs (SNCB-Foire du Livre, 2002 et 2008), Éros dans le texte (ISTI, 2003), Frontière (Éditions La Trame, 2003), Démocratie, j'écris ton nom (Éditions Couleur Livres, 2004), Souvenirs de La Moutte (ACEMI, 2005), La visite est terminée (Éditions La Trame, 2006), En décalage (DVD, Éditions La Trame, 2007), Dialogue et croissance (SNCB, Rapport annuel 2007), Écrivains du monde pour Haïti (Éditions du Banc d'Arguin, 2010), ULB, une fiction vivante (ULB, 2010). ÿÿElle collabore régulièrement à des revues littéraires, Marginales, la Revue de l'Université de Bruxelles, Vu d'Ici, La Semaine Médicale, Le Non-Dit, L'Arbre à paroles et les revues en ligne Bon à tirer et Sources.ÿÿPour Le grand menu, elle est lauréate du Prix Littéraire 2001 des Amis des Bibliothèques de la Ville de Bruxelles et du Prix Soroptimist 2002 de la Romancière Francophone. Elle est également finaliste du Prix des Cinq Continents de la Francophonie 2001, du Prix Victor Rossel 2001, du Prix Rossel des Jeunes 2001 et du Prix des Lycéens 2003.ÿÿPour Ma robe n'est pas froissée, elle est lauréate du Prix Indications du Jeune Critique 2008 et du Prix Emma Martin 2008 de l'Association des Écrivains de Belgique. Elle est également finaliste du Prix des Cinq Continents de la Francophonie 2008, du Prix Littéraire 2008 du Parlement de la Communauté française de Belgique, du Prix Marcel Thiry 2008, du Prix Victor Rossel 2008, du Prix Rossel des Jeunes 2008 et du Prix des Lycéens 2009. ÿÿPour Contre Jour, elle est finaliste du Prix Marcel Thiry 2009.

empty