Fermeture exceptionnelle : les livres papiers ne peuvent être achetés en librairie

Vivi des Vosges
 / 

À propos

« Vivi, elle habite dans un terrier, comme les renards. Un jour, les chasseurs l'attrapent et l'emmènent en prison, et puis chez une maman. La maman veut lui mettre la culotte, mais Vivi ne veut pas ». Impertinent et intemporel, Vivi des Vosges revisite avec humour et sensibilité le mythe de l'enfant sauvage, déjà illustré par François Truffaut (L'enfant sauvage), mais aussi Werner Herzog (L'énigme de Kaspar Hauser). Vivi des Vosges est la traduction, libre et fraîche, d'une figure culturelle emblématique. C'est aussi un apprentissage du respect de la différence et une mise en question, sur un mode primesautier, des contraintes de la société.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes

  • EAN

    9782874491177

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    26 cm

  • Largeur

    19 cm

Infos supplémentaires : Relié  

Aurélia Aurita

Aurélia Aurita est née en 1980 en région parisienne. Parallèlement à des études de pharmacie, elle débute une carrière de dessinatrice de BD, publiant ses premières histoires courtes dans Fluide Glacial. Paru en 2001 aux éditions du 9e monde, Angora, petit album sensuel et troublant, est immédiatement remarqué par la critique. Invitée aux côtés d'auteurs aussi prestigieux que Jirô Taniguchi ou Emmanuel Guibert à participer à l'album collectif Japon, paru fin 2005 simultanément en français chez Casterman, en japonais chez Asukashinsha et en quatre autres langues, elle se rend une première fois dans l'Archipel en octobre 2004. C'est le coup de foudre. Fervente admiratrice de Reiser et Anaïs Nin, et aujourd'hui docteur en pharmacie, Aurélia Aurita n'a plus quitté Tôkyô depuis. C'est là qu'elle réalise, en 2005 et dans la plus grande discrétion, les surprenantes pages de Fraise et Chocolat.

Frédéric Boilet

L’auteur Frédéric Boilet est né en 1960 à Épinal. Il développe, depuis une quinzaine d’années, une oeuvre autobiographique et intimiste : 36 15 ALEXIA (1990), LOVE HOTEL (1993), Tôkyô est mon jardin (1997), Demi-tour (1997) ou L’ÉPINARD DE YUKIKO (2001). Il est également traducteur de Jirô Taniguchi ou de Yoshiharu Tsuge. Ses deux plus récents ouvrages parus, sont Mariko Parade (2003, en collaboration avec Kan Takahama) et L’Apprenti Japonais (2006), un recueil de textes et d’images sur le Japon, pays où il réside depuis plusieurs années.

empty