La traversée du livre
 / 

La traversée du livre

Résumé

Boris Vian, c'est lui. Histoire d'O, c'est lui. À dix-neuf ans, il édite son premier livre : un texte de Sartre. Il publie Malraux, Gide, Marcel Aymé, Raymond Queneau. À vingt ans, il est le premier éditeur au monde à publier officiellement l'oeuvre complète de Sade. Il est le dernier éditeur d'André Breton. Il met Georges Bataille à la place qui lui revient. Il ressuscite - entre autres - Raymond Roussel, Oscar Panizza, Georges Darien. Il révolutionne l'édition en lançant des maquettes surprenantes, une nouvelle édition du Littré, la célèbre collection «Libertés»... Privé de ses droits civiques, il accumule les procès contre les lois absurdes qui, depuis 1945, font l'armature de la censure française.Tout commence en 1942 quand, à quinze ans, mauvais élève renvoyé de partout, il fait son entrée en tant qu'apprenti à la librairie Gallimard. Agent de liaison pour la Résistance, il se retrouve peu après dans une prison allemande. Il a seize ans.Sa carrière d'éditeur est tumultueuse. Au travers de fortunes multiples et d'initiatives hasardeuses, il se retrouve à la fin des années 60 patron et propriétaire d'une importante maison d'édition. Pendant ce temps, les métiers du livre changent. En quelque trois décennies mouvementées, dont il nous fait parfois une description insolite, le livre et la France ont passé, comme il le dit, «du XIXe siècle au XXIe».

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782878581898
  • Disponibilité Indisponible
  • Nombre de pages 478 Pages
  • Longueur 24 cm
  • Largeur 16 cm
  • Épaisseur 4 cm
  • Poids 830 g
  • Distributeur Interforum

Série : Non précisée

Rayon(s) : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Autobiographie / Mémoires / Journal intime

Rayon(s) : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

Jean-Jacques Pauvert

Jean-Jacques Pauvert a été le premier éditeur au monde à avoir publié officiellement Sade, sous son nom. C'était en 1945. Depuis, celui qui allait devenir un des éditeurs les plus aventureux du XXe siècle n'a jamais cessé d'interroger cette ½uvre qui fait de Sade «l'un des cinq ou six génies universels de très grande dimension». Cette nouvelle édition de Sade vivant peut être considérée comme la conclusion de ce long compagnonnage.

empty