Les contes de Mala Strana

, ,

Traduit par FRANCOIS HIRSCH

À propos

Mala strana, quartier de prague, brûle des sentiments qui nourrissent l'âme humaine.
Ses rues tortueuses résonnent de rumeurs et de fantasmes, de rancunes et de rivalités, d'amours déçues et de destins brisés. on y croise tour à tour un mendiant soi-disant fortuné, un cadavre encore vif, une vieille fille deux fois veuve, une poignée d'enfants bien décidés à envahir l'autriche... le petit peuple des contes de jan neruda vit, bavarde, meurt et, parfois, trouve le temps de s'aimer. mais le véritable protagoniste de ce recueil, c'est mala strana, coeur bouillonnant de prague.
Fortement inspiré par ce quartier historique, neruda a acquis, avec un art consommé du croquis réaliste et mordant, une place majeure dans la littérature tchèque du xixe siècle. les illustrations de ludovic debeurme et les photographies à l'ambiance expressionniste " de kart joseph dégagent une étrangeté et un mystère propres à l'image de prague en cette fin de xixe siècle.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Karl Joseph, Jan Neruda, Ludovic Debeurme

  • Traducteur

    FRANCOIS HIRSCH

  • Éditeur

    TERRAIL

  • Distributeur

    RAMSAY DIFFUSION

  • Date de parution

    02/10/2007

  • EAN

    9782879393407

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    269 Pages

  • Longueur

    20.3 cm

  • Largeur

    24.1 cm

  • Poids

    975 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Ludovic Debeurme

Ludovic Debeurme voit le jour à Paris en 1971. Son père artiste-peintre l'initie très tôt au dessin et à la peinture, activités qui accompagnent une enfance partagée entre la fréquentation d'insectes imaginaires et la mutilation de Playmobil. Il entame ensuite une adolescence marquée par la frustration et les déboires alimentaires, ce qui l'amène logiquement à entamer des études d'arts plastiques à la Sorbonne. Il s'y confronte à l'Art contemporain et aux jeunes filles, accumulant un certain nombre d'expériences navrantes dans les-quelles il y puisera plus tard la matière d'histoires délicieuses regroupées chez Cornélius en 2003 sous le titre Ludologie.
Il entre dans l'âge adulte armé de ses pinceaux et de son imagination et trouve une autonomie financière grâce à l'illustration. Son originalité et sa parfaite maîtrise technique le font vite remarquer et il entame une brillante carrière dans la presse et l'édition jeunesse. La gloire est proche. Mais son inspiration se trouve vite à l'étroit dans ces commandes et, la peinture n'étanchant pas sa soif de raconter, il finit par se tourner vers la bande dessinée.
Il participe d'abord au projet Comix 2000 de L'Association, avant de trouver chez Cornélius une oreille attentive. La relation aboutit en 2002 à la publication de Céfalus, livre fondateur qui le voit régler ses influences et trouver son propre vocabulaire. L'ouvrage sera remarqué, comme son successeur Ludologie, par le jury du Festival d'Angoulême. Il publie l'année suivante Mes ailes d'homme aux éditions de L'An 2, puis, en 2006, Lucille chez Futuropolis, livre récompensé par
le Prix René Goscinny et par un Fauve lors du Festival d'Angoulême 2007.
Parallèlement à ses nombreux projets de livres ou d'expositions, Ludovic Debeurme trouve encore le temps de mener une carrière de guitariste, se produisant régulièrement au sein de différentes formations de “jazz-manouche” dans des cafés où, coiffé d'un chapeau trop petit pour son crâne parfaitement lisse et rond, il met l'ambiance jusqu'aux premières heures du jour.

empty