La bête du Gévaudan
La bête du Gévaudan
 / 

La bête du Gévaudan (préface Fabienne Claire Caland)

À propos

De 1764 à 1767, un animal féroce sème la terreur au coeur de la France paysanne. Il tue et déchiquète des hommes, des femmes, des enfants. On attribue une centaine de meurtres à ce monstre dont on ne sait s'il est un loup, un chien, une hyène - un loup-garou, peut-être? La rumeur s'emballe, et la légende de la bête du Gévaudan prend forme. En 1858, Élie Berthet (1815-1891), romancier populaire du Second Empire, publie le premier roman sur l'affaire. À la question «Qu'est-ce que la bête?», il répond par un feuilleton illustré dans la presse. Le succès est immédiat. Depuis, le sujet a fait couler beaucoup d'encre et Berthet, ce Limousin qui devint une plume parisienne plus appréciée qu'?Alexandre Dumas, a sombré dans l'oubli. Pourtant, sa Bête du Gévaudan vaut la peine d'être redécouverte. Sous un suspense haletant, on y découvre une thèse d'une surprenante modernité.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782917032893

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    464 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.8 cm

  • Poids

    670 g

  • Distributeur

    Myosiris

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Elie Berthet

Romancier populaire du Second Empire, Élie Berthet
(1815-1891) est l'auteur de la première fiction consacrée
à ce fait divers.
Parue en 1858, sa Bête du Gévaudan obtient un succès
immédiat.

empty