Le sang des 7 rois T.7 Le sang des 7 rois T.7
Le sang des 7 rois T.7
Le sang des 7 rois T.7
 / 

À propos

L'étau se referme... Dans ce septième et dernier tome du Sang des 7 rois, la menace qui plane au-dessus des sept royaumes se concrétise. Maddox dispose désormais des informations nécessaires à l'envahissement de la planète et des ressources qui lui faisaient défaut. L'avance technologique dont il dispose et la division de ses ennemis posent les bases d'une chasse à l'homme dont Jahrod est le gibier. Mais rien ne presse...
Méthodiquement, il rabat les rescapés des rafles de Lothar et des luttes intestines, massacrant et poussant la population résiduelle vers la crête qui constituera son ultime refuge, illusoire. MC10, l'ordinateur militaire du vaisseau, a calculé qu'en concentrant les survivants, Jahrod finirait par se révéler au grand jour pour sauver ce qu'il reste d'humains. Mais un obstacle demeure.
Est-ce l'évolution génétique ? Est-ce du fait de Jahrod et de son code décrypté ? Maddox l'ignore, mais le doute n'est plus permis : les pilotes qui vivent sur cette planète sont surpuissants et Fletcher, celui qui travaille depuis des siècles au service de Maddox, ne fait pas le poids.
Orville, Rosa, Sylvan, Pétrus et les autres protagonistes poursuivent leurs quêtes personnelles, réalisant peu à peu la nature réelle du danger. À mesure de leur prise de conscience, les diverses factions jadis rivales se concentreront pour tenter de survivre tandis que, sous la puissance de feu de Maddox, le monde s'enfonce inexorablement dans le chaos et la ruine.

Rayons : Fantasy & Science-fiction > Fantasy

  • EAN

    9791036000751

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

Régis Goddyn

Régis Goddyn, est né en 1967. Il est professeur d'arts plastiques à l'université d'Amiens.
C'est dans le train qui m'emmenait au boulot à Villetaneuse que j'ai commencé à lire de la fantasy, entre rail et travail, cinq heures par jour à avaler les kilomètres et les pages, un livre à la main et mon thermos de café dans un sac. Je rencontre alors George R.R. Martin, Robin Hobb, Orson Scott Card, Wolfgang Hohlbein..., tout ce que la littérature de l'imaginaire propose et qui console de n'être qu'un homme assis dans un train dans le petit matin glacial. Puis, imperceptiblement, alors que le thermos restait le fidèle ami du voyageur, le livre a glissé de la main pour céder la place à un simple stylo.


empty