L'intégrale t.3 ; publications posthumes (1964-2002)
 / 

L'intégrale t.3 ; publications posthumes (1964-2002) (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

Extrêmement exigeant dans sa quête initiatique, René Guénon s'applique tout au long de sa vie à l'étude des principales doctrines existantes ainsi qu'à l'infiltration des diverses sociétés secrètes et ésotériques de son temps afin de mieux les remettre en question et produire leurs critiques, « détruisant » ainsi spiritisme, théosophisme et occultisme, réfutant entre autres leurs théories fondatrices. Dans le tome 3 de l'intégrale de René Guénon, sont regroupés les titres qui suivent : Études sur la Franc-Maçonnerie et le Compagnonnage, t. 1&2 (1964) ; Études sur l'Hindouisme (1967-1989) ; Formes traditionnelles et cycles cosmiques (1970) ; Aperçus sur l'ésotérisme islamique et le taoïsme (1973) ; Mélanges (1976) ; Comptes rendus (1973-1986) ; Écrits pour Regnabit (1999) ; Articles et comptes rendus, tome 1 (2002).



Rayons : Religion & Esotérisme > Religion généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la religion

  • EAN

    9791092128987

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 028 Pages

  • Longueur

    29.7 cm

  • Largeur

    21 cm

  • Poids

    2 413 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

René Guénon

René Guénon, également connu sous le nom d'Abd al-Wâhid Yahyâ, né le 15 novembre 1886 à Blois, en France, et mort le 7 janvier 1951 au Caire, en Égypte, est un auteur français, et une figure inclassable de l'histoire intellectuelle du XXe siècle. Il a publié dix-sept ouvrages de son vivant. Ces livres ont trait, principalement, à la métaphysique, à l'ésotérisme et à la critique du Monde moderne. Dans son œuvre, il se propose soit d'« exposer directement certains aspects des doctrines métaphysiques de l'Orient », doctrines métaphysiques que René Guénon définissait comme étant « universelles », soit d'« adapter ces mêmes doctrines en restant toujours strictement fidèle à leur esprit ». Il ne revendiquait que la fonction de transmetteur de ces doctrines, dont il déclarait qu'elles sont de nature essentiellement « non individuelle », reliées à une connaissance supérieure, « directe et immédiate », qu'il nommait « intuition intellectuelle ». Ses ouvrages, écrits en français, sont traduits en plus de vingt langues.

empty