La ville fond
La ville fond
 / 

La ville fond

À propos

Ce qui, pour Bram, devait n'être qu'une banale course allait bientôt devenir la quête la plus épique de toute son existence...

" Bram lisait son journal quand il s'aperçut qu'il était en retard. Bram s'aperçut de son retard après avoir consulté sa montre et non en lisant son journal. Bram avait été à ce point distrait par la lecture de son journal qu'il en avait oublié de consulter sa montre et de vérifier l'heure si bien qu'il s'était mis bêtement en retard, bêtement et absolument en retard. Bram replia à la hâte son journal, débarrassa sa vaisselle dans l'évier et s'empressa d'enfiler sa veste. Puis il mit un temps infini à retrouver ses clés, qu'il retrouva finalement, par chance se dit-il, dans une des poches inutilisées de sa veste. Il se précipita à l'extérieur et referma la porte d'entrée derrière lui avant de se diriger d'un pas rapide vers son arrêt de bus. " Imaginez-vous, un matin, prendre votre bus comme d'habitude pour aller en ville et que tout, absolument tout s'y oppose. Le réel se met à capoter petit à petit, comme si une étrange force semblait s'opposer à votre venue en ville.
Chaque jour, Bram et le chauffeur du bus vont se lancer dans une quête absurde et tragique : atteindre la ville. Cette aventure, en apparence dérisoire, devient progressivement le théâtre du combat acharné entre le héros et le monde qui l'entoure.

Empruntant autant aux codes des séries que des jeux vidéo, La Ville fond explore les variations infinies de l'imagination.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791093606941

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    208 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    14 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Quentin Leclerc

Quentin Leclerc et Michel Pimpant se
sont rencontrés sur Twitter en 2012. Ils ont
lancé ensemble le projet Les Boloss des
Belles Lettres : d'abord un site internet qui
a débouché sur un livre publié chez
Flammarion, puis une collaboration d'un
an pour l'émission « Le Tube » sur Canal+.
Ils mènent en parallèle d'autres projets : la
communication web pour le Grand Palais
dans le cadre de l'exposition Auguste,
différents spots publicitaires. En mars
2015, ils sortent de leur chapeau une
adaptation vidéo des Boloss des Belles
Lettres mettant en scène Jean Rochefort,
qui a été visionnée près de 2 millions de
fois sur YouTube. Aujourd'hui, ils se
consacrent à plein temps à la création pour
des supports variés : programmes courts,
sitcoms, dessins-animés, livres.

empty